Bébé allaitant au biberon

Comment j’ai choisi entre l’allaitement au sein et au biberon

On parle souvent des bienfaits de l’allaitement, que c’est excellent pour le bébé, pour la maman, etc…
Je ne vais pas rentrer dans ces débats. Je vais juste vous parler de mon expérience de l’allaitement au sein. Pourquoi j’ai allaité, comment cela s’est passé, est-ce que je referai la même chose avec mon prochain enfant ?
Si vous cherchez un témoignage plutôt que des explications théoriques, vous êtes au bon endroit 🙂

La phase de questionnement

Quand je suis tombé enceinte, je me suis posée la question : allaitement au sein ou au biberon ? Je ne savais pas trop.
Je n’arrivais pas à imaginer un bébé tétant mon sein. Mais d’un autre côté, pour moi qui suit un peu bio/écolo, c’était naturel.
En revanche, avec un biberon, il faut acheter le lait, le préparer… C’est contraignant. Mais le fait que le papa pouvait participer et me soulager me plaisait.

Bref je ne savais pas quoi faire.
Du coup je me suis dis que j’allais essayer l’allaitement au sein et que si ça ne me plaisait pas je passerai au biberon.

Le déclic

Lors de l’accouchement, après les soins effectués à Gabrielle, la puéricultrice l’a posée à côté de moi. Elle s’est mise à téter tout tranquillement à mon sein.
Là, toutes mes questions se sont envolées.

Je trouvais ça plaisant. JE nourrissais ma fille.
J’ai adoré ce contact avec elle, cette chaleur et cette douceur. Alors j’ai décidé de continuer.
En plus, j’ai eu la chance que Gabrielle prenne bien le sein et d’avoir du lait. On n’a pas eu de problème, sinon je pense que je n’aurai pas insisté.

Mais tout n’a pas été rose pour autant !

J’ai vite eu mal aux mamelons. J’ai essayé la crème conseillée par les sages femmes mais elle n’était pas efficace. Elle me ramollissait le téton et ça me faisait encore plus mal. Finalement j’ai arrêté les bouts de seins et la crème, j’étalais simplement un peu de lait sur mon mamelon après la tétée. Ça a tout changé ! Plus de crevasses !

Je me suis également senti un peu esclave de l’allaitement. Chaque rendez-vous devait être calculé pour ne pas tomber à une heure de tétée lorsque je laissais mon bébé à son papa.

L’allaitement mixte

À un moment j’ai senti que je devais me détacher un peu de ce rôle de maman nourricière. J’ai donc décidé de passer à l’allaitement mixte.
Là j’ai vraiment apprécié car j’ai eu l’impression de ne plus avoir que les bons côtés. J’allaitais au sein pour la tétée du matin et du soir et dans la journée je donnais des biberons. Le papa pouvait prendre le relais, ça m’a soulagé.

Puis la reprise du travail a sonné et j’ai complètement arrêté d’allaiter (bien qu’il y ait des mamans qui allaitent en mixte tout en étant au travail, j’ai préféré arrêter).

Au total j’ai allaité 3 mois exclusivement au sein et 3 mois mixte.

Et la prochaine fois ?

Avec du recul, je pense que j’agirais un peu différemment avec mon prochain enfant.
Je sais déjà que je l’allaiterai au sein. Et si je peux, peut être que je prolongerai l’allaitement au delà de 6 mois.

Avec Gabrielle, j’étais perdu. Les 3 premiers mois ont été très dur psychologiquement car elle pleurait souvent et longtemps. Je pense que j’avais peut être envie de m’échapper un peu. C’est ce que j’ai fais en passant à l’allaitement mixte et c’était la bonne solution pour moi à ce moment.

Chaque grossesse et chaque enfant est différent donc on ne peut pas savoir à l’avance mais je pense que je serais plus sereine avec un allaitement exclusif plus long la prochaine fois.

À suivre 😉

Et vous, allaitez-vous au sein ou au donnez-vous le biberon ? Parlez moi de votre expérience dans les commentaires.

 

> Continuer la lecture avec l’article Pourquoi j’ai laissé mon bébé manger avec les doigts

Photo de couverture « Me voy a hacer muy grande… » par Carlos Galeano (https://flic.kr/p/jVgozF)


Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

2 comments

  • Emmanuel

    Bonjour,
    je pense que l’on trouve beaucoup de réponses à un questionnement en étudiant le monde animal, qui lui, s’en pose beaucoup moins. En effet, une immense majorité d’animaux nouveaux nés, suite à la mise bas, se dirigent instinctivement vers leurs mères pour se nourrir (cochons, chevaux, veaux etc…). Pour ma part, je n’ai pas eu droit au sein de ma mère, contrairement à ma soeur et mon frère et ai eu un début de vie extrêmement perturbé jusqu’au diagnostic de l’allergie au lait (industriel) suivi de l’alimentation à base de carottes. Rien ne dit qu’avec le lait de ma mère j’aurais été moins malade mais il est quand même largement répandu que le lait maternel possède des anti-corps naturels alors finalement, pourquoi ne pas bêtement suivre la même voie que la faune….

    • Carole

      Merci de partager votre expérience avec nous. Oui, c’est vrai que des études montrent que l’allaitement est bénéfique pour le bébé. Cependant, avec cet article je voulais raconter mon expérience et pas entrer dans le débat pour ou contre l’allaitement. Il y a des femmes qui ne veulent pas allaiter pour des raisons personnelles et je respecte leur choix.

Laisser un commentaire