Je n'ai pas l'énergie pour être bienveillante : que faire ?

Je n’ai pas l’énergie pour être bienveillante avec mes enfants : que faire ?

Un enfant, ça demande BEAUCOUP d’énergie !
Être disponible, être à son écoute, rester calme lorsqu’il est en crise… bref, être bienveillante envers lui, ça en nécessite encore PLUS !… difficile de trouver les mots justes lorsque l’on est à bout de nerf ou épuisée.

C’est le cas de Marion, qui m’a écrit il y a quelques jours pour me demander conseil.
Avec son accord, j’ai décidé de lui répondre par un article car je suis sûr qu’elle n’est pas la seule dans ce cas là. Avec et article j’ouvre le dialogue à toutes les mamans et tous les papas qui aimeraient être bienveillant mais qui n’y arrivent pas car ils n’ont pas l’énergie nécessaire. N’hésitez pas à réagir ou à raconter votre expérience dans les commentaires.

Ayez toujours les notions clés de l'éducation positive avec vous pour ne plus jamais être perdu face aux réactions de votre enfant !

Grâce à ses 15 fiches pratiques vous apprendrez à sortir du rapport de force, résoudre les conflits, réagir aux colères, trouver des alternatives aux punitions... et bien d'autres choses !

Oui, je les veux !
Recharger l'énergie lorsque les enfants dorment est une des clés pour être bienveillante
Quand les enfants dorment, les parents peuvent enfin se reposer 😴

Marion m’écrit :
“J’aimerais être une maman qui passe du temps avec ses enfants mais je n’y arrive pas. Entre le boulot, les enfants, la maison, je suis surmenée.
Lorsque je suis avec mes enfants et qu’ils se disputent, je ne sais pas faire autre chose que de crier. Je n’ai pas la patience ni l’énergie pour les écouter et être bienveillante.
J’en viens à attendre qu’ils se couchent pour enfin pouvoir être tranquille.
Comment faites-vous dans ses moments ?”

La bienveillance commence par soi-même

On entend partout qu’il faut être bienveillant avec les autres et surtout avec ses enfants. C’est sûr que c’est important ! Mais si avant d’être bienveillant avec les autres, vous commenciez par être bienveillant avec vous-même ?

Beaucoup de parents se mettent énormément de pression pour être le parent IDÉAL. Et je les comprends ! Beaucoup de blogs d’éducation positive idéalisent leur vie à la maison, ne parlant que de la relation merveilleuse qu’ils ont avec leurs enfants.
C’est ultra culpabilisant pour les parents – dont vous faites peut-être partie – qui les suivent et qui n’arrivent pas à reproduire cette éducation fantastique chez eux.

C’est un véritable enfer que d’avoir des enfants et de croire qu’il existe des parents parfaits !

Marshall Rosenberg
Famille unie devant un coucher de soleil
La famille parfaite est un mythe, et si on arrêtait d’y croire ?

J’essaie de ne pas rentrer dans ce jeu du parent parfait, car je ne le suis pas du tout.
Mais il peut m’arriver à moi aussi d’embellir la réalité ou au moins de parler plus souvent des bons moments que des colères et des conflits. Bah oui, c’est quand même plus agréable ! 😀

Mais tout comme chez vous, chez moi aussi il y a des disputes et des moment d’énervement. Lorsque je suis fatigué, stressé (par le boulot) ou pas bien émotionnellement, il m’arrive aussi de ne pas réussir à être bienveillant avec mes enfants – ou avec Carole !
Par contre, j’essaie de ne jamais m’enfoncer en me disant que je suis un mauvais père. Non, je suis juste humain, avec des hauts et des bas.

Et vous aussi ! Alors ne soyez pas trop sévère avec vous lorsque vous craquez – ça arrive à tout le monde 😉

Se sentir bien pour avoir l’énergie nécessaire à la bienveillance

Bon ok, vous allez me dire “Être bienveillant avec soi-même, ne pas se flageller à chaque dérapage, c’est bien beau mais moi j’aimerai être bienveillante plus souvent. J’ai l’impression de ne pratiquement JAMAIS y arriver…”

Encore une fois, essayez de voir le verre à moitié plein. Vous y arrivez de temps en temps et c’est déjà un début 🙂

La fatigue est le pire ennemi des parents - Catherine Dumonteil Kremer

Pour réussir à rester calme et à agir avec bienveillance il est nécessaire d’être bien émotionnellement. Si vous n’avez pas d’énergie car vous êtes fatiguée ou si vous ne vous sentez pas bien – à cause du stress par exemple – il vous sera pratiquement IMPOSSIBLE d’avoir un regard bienveillant sur vos enfants. Tous leurs comportements vous énerverront. Votre capacité à les accepter sera faible.

Lorsque l’on ne se sent pas bien, on est à fleur de peau, on réagit avec excès, on s’énerve facilement… bref, on est tout sauf bienveillant ! Il est bien difficile de rester calme et de comprendre le point de vue de son enfant lorsqu’on est fatigué ou mal dans sa peau.
Et ça ne vaut pas qu’avec les enfants. Combien de parents se disputent le soir à cause d’une contrariété au boulot ?

Donc pour avoir l’énergie et réussir à être bienveillante, pensez à VOUS !
Prenez soin de vous.
Faites une activité qui vous donne du plaisir.
Faites une soirée entre amies.

Lorsque vous rentrerez à la maison, vous serez contente, bien dans votre corps et donc dans votre tête. Votre capacité d’acceptation des comportements de vos enfants aura grandie.
Naturellement, les petits conflits vous paraîtront moins grave et vous saurez trouver la patience et les mots pour les résoudre sans cris ni énervement.

Soyez (un peu) égoïste !

Pour pouvoir s’occuper de ses enfants il est nécessaire d’être un peu égoïste – de temps en temps -, il est nécessaire de savoir dire “Stop ! J’ai besoin de prendre du temps pour moi car je n’ai pas l’énergie, je ne suis pas capable d’être patience et bienveillante tout de suite”

Lorsque cela vous arrive, n’hésitez pas à passer le relais. Je suis sûr que le papa (ou la maman), les grands-parents, voire des amis ou une baby-sitter peuvent vous relayer lorsque vous avez besoin de temps pour vous ressourcer.

Prenez du temps pour vous !
C’est aussi un bel exemple que vous donnerez à vos enfants : « Je m’aime et je prends donc du temps pour être bien dans ma peau. Quand je rentre à la maison je suis apaisée et en condition de m’ocucper de vous. »

Maintenant que vous connaissez la botte secrète des parents bienveillants, qu’allez-vous faire pour vous AUJOURD’HUI et dans les semaines à venir ?

 

> Continuer la lecture avec l’article Éducation positive : découvrez ses principes et ses bienfaits !


Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

Laisser un commentaire