Aider un enfant à apprendre de ses échecs

Comment aider un enfant à apprendre de ses échecs ?

Nous vous proposons aujourd’hui un article écrit par Albain, auteur du blog petitpousse.fr.
Albain étudie la psychologie et le développement personnel depuis plusieurs années et a lancé des ateliers pour les enfants qui manque de confiance en eux.
Grâce à son blog il aide les parents d’enfants timides, précoces ou mal dans leur peau à surmonter les obstacles.


« C’est seulement à travers les erreurs et les échecs qu’un enfant deviendra persévérant »

Pour beaucoup de parents, leur mission consiste à aider leur enfant à réussir au sens général. La réussite est la face dorée d’une pièce, l’autre côté est marqué par l’échec.

Petit à petit, les enseignants et les éducateurs commencent à comprendre l’importance d’apprendre à bien gérer l’échec aux enfants.

L’échec est inévitable, la seule façon de l’éviter, c’est de ne rien tenter dans sa vie. Les enfants qui ne tolèrent pas l’échec sont souvent angoissés et s’effondrent à la moindre difficulté.

C’est pour cette raison que des hommes au succès incroyable en parlent autant : Michel Jordan, Richard Branson, Steve Jobs, François Hollande, tous jugent leurs échecs indissociables de leurs réussites.

Ayez toujours les notions clés de l'éducation positive avec vous pour ne plus jamais être perdu face aux réactions de votre enfant !

Grâce à ses 15 fiches pratiques vous apprendrez à sortir du rapport de force, résoudre les conflits, réagir aux colères, trouver des alternatives aux punitions... et bien d'autres choses !

Oui, je les veux !

« Le succès, c’est aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme »
Winston Churchill

Malheureusement, beaucoup de parents ne se concentrent que sur la réussite de leur enfant et ne leur tolèrent aucun faux pas.

Je me souviens de ma soeur qui a commencé le piano à l’âge de 7 ans. Son professeur la grondé à chaque fausse note, il ne tolérait pas les erreurs.

Son envie de travailler ? Pas au top, sa motivation pour apprendre le piano ? En chute libre.

Je me souviens aussi des élèves de ma classe en 3ème qui n’avaient pas été choisis dans le lycée de leur choix. Je les vois encore assis dans un coin en train de pleurer. Quoi qu’il en soit, la tolérance à la frustration est une compétence de vie importante à maîtriser.

A l’école, comprendre ses faiblesses et corriger ses erreurs est encore plus important que le contenu des matières. Développer ces compétences leurs permettront de mener à bien leurs projets futurs, qu’ils soient personnels ou professionnels.

Voici un processus très simple pour aider un enfant à apprendre de ses échecs, c’est parti :

1) Montrez de l’empathie pour commencer

Ce conseil peut sembler banal, mais pourtant c’est une étape cruciale pour aider un enfant, ou adulte d’ailleurs. Lorsque vous voyez votre enfant en détresse, ne dites-pas simplement « Ça va, tu feras mieux la prochaine fois« , en faisant ça vous amplifiez sa frustration. Vous devez d’abord changer son attitude face à son échec : « Je vois que tu es vraiment déçu, je sais que tu voulais vraiment faire mieux, l’essentiel c’est d’avoir fait de ton mieux« .

2) Devenez un modèle pour votre enfant

Vous pouvez expliquer à votre enfant que l’échec fait parti de la réussite, et que ça arrive a tout le monde, même à vous. N’hésitez pas, lorsque vous faites des erreurs à les exprimer verbalement pour que votre enfant puisse comprendre la façon dont il faut gérer la situation.
Les parents sont la première source d’apprentissage d’un enfant : les enfants qui lisent ont souvent des parents qui lisent aussi, pareil pour le sport, l’art et la musique.
En changeant d’abord vos comportements négatifs (crises de colère, insultes, angoisses …), vous aurez déjà fait la moitié du chemin.

« Donner l’exemple n’est pas le principal moyen d’influencer les autres, c’est le seul »
Albert Einstein

3) Faites-en un moment d’apprentissage

Vous ne devez pas voir l’échec de votre enfant comme un problème, au contraire, c’est une chance pour vous de lui enseigner à résoudre des problèmes et accepter ce qui ne peut être changé.
Enfant prêt à décoller
Vous pouvez réfléchir avec votre enfant aux différentes façons de faire mieux la prochaine fois. Il a eu une mauvaise note, peut-être que sa façon d’apprendre n’était pas adaptée, ou bien, il a manqué de temps.
Il faut trouver le juste équilibre entre acceptation et changement. Il faut accepter la situation, être tolérant envers soi-même, tout en cherchant à s’améliorer constamment.

« Donne moi la force d’accepter ce qui ne peut-être changé, le courage de changer ce qui peut l’être et la sagesse de distinguer l’une de l’autre »
Marc Aurèle

4) Prendre du recul et laisser faire votre enfant

Il peut être difficile pour vous de regarder votre enfant échouer sans intervenir. Mais si vous êtes en stress à la moindre occasion, votre enfant va adopter vos comportements et manquer de confiance en lui.

En voulant éviter les échecs à votre enfant, vous le privez de nouvelles expériences.
J’aime bien raconter une anecdote pour illustrer cette idée : en France, lorsque vous faites faillite avec votre entreprise, les gens vous regardent bizarrement, ils vous collent l’étiquette « looser ». Aux USA, la culture est totalement différente, lorsque vous échouez, on vous félicite pour vos efforts et on vous encourage à réessayer. Ils ont compris bien mieux que nous que le succès est une question d’erreurs corrigées.
Comme les mathématiques, la musique et le sport, gérer les échecs, c’est quelque chose qui s’apprend avec le temps et qui permettra à votre enfant de développer une solide confiance en lui.

J’anime depuis 3 mois des ateliers pour enfants autour de la confiance en soi, la gestion des émotions et la concentration, et je suis toujours surpris de voir à quel point les enfants peuvent s’améliorer rapidement.

Si cet article vous a plu, vous pouvez découvrir d’autres méthodes pour accompagner votre enfant vers plus de réussite et de bonheur en cliquant ​juste ici.

Merci à Carole et Antoine d’avoir gentiment accepté mon article, en espérant qu’il vous sera utile,

Albain de ​Petit Pousse


Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

2 comments

  •  promotion livre

    Bonjour, C’est qui est très difficile pour les parents c’est de laisser les enfants faire erreur. N’est-ce pas?

    • Antoine

      Bonjour,
      oui cela peut être difficile de regarder son enfant commettre des erreurs. Il faut se dire que c’est une étape indispensable dans leur développement. Tout le monde fait des erreurs, ce qui est important c’est d’apprendre de ses erreurs pour avancer.

Laisser un commentaire