[Vidéo] Le « caprice », ce comportement incompris

On a tendance à nommer « caprice » tous les comportements de nos enfants qui nous dérangent. Les grosses colères, les crises de rage, les fois où ils ne veulent en faire qu’à leur tête…
Mais les caprices  existent-ils réellement ou sont-ils seulement une sorte de fourre-tout dans lequel on range tous ces comportements que l’on ne comprend pas ?

Dans cette vidéo nous revenons sur ces « caprices » pour essayer d’y voir plus clair et pour mieux les appréhender.

Ayez toujours les notions clés de l'éducation positive avec vous pour ne plus jamais être perdu face aux réactions de votre enfant !

Grâce à ses 15 fiches pratiques vous apprendrez à sortir du rapport de force, résoudre les conflits, réagir aux colères, trouver des alternatives aux punitions... et bien d'autres choses !

Oui, je les veux !

 

Que pensez-vous de cette vidéo ?
Laissez-nous votre avis en commentaire ! Nous le lirons avec plaisir 🙂

Vous avez aimé cette vidéo ?
Abonnez-vous à la chaîne YouTube pour n’en manquez aucune !

 

Vous pouvez également écouter cette vidéo en podcast !

 

Ou lire la transcription texte

Bonjour à tous,
je suis Antoine du blog Éduquer différemment.

Aujourd’hui je vais vous parler des caprices. Quelle signification ont-ils ? Est-ce que les enfants essayent de nous manipuler grâce à eux ? Et comment les gérer ?
Je vais répondre à toutes ces questions dans cette vidéo.

Arrête ton caprice !
Vous avez sûrement déjà entendu cette phrase. Peut-être l’avez-vous vous même prononcé.
Mais en fait cette phrase n’a pas de sens car les caprices n’existent pas

Il n’existe pas de caprice. Il s’agit d’un langage, il y a un message à décoder.
Isabelle Filliozat, Au coeur des émotions de l’enfant

Un caprice est un comportement incompris

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il me semble important de revenir sur cette notion que nous appelons caprice. Quelle réaction est pour nous un “caprice” ?

Votre enfant veut absolument mettre ses chaussettes bleues alors que vous aviez choisi les rouges.
Il ne veut pas venir dîner alors que c’est “l’heure”.
Ou encore, il ne veut pas mettre son manteau alors qu’il fait 0° dehors.
Est-ce que ces 3 situations sont des caprices ?

Je ne pense pas. Dans ces 3 situations il y a sûrement une explication logique à son comportement. Seulement nous ne la connaissons pas. Avons-nous même essayé de la connaître ?

Il est bien facile de considérer que chaque réaction mystérieuse est un caprice !
Maria Montessori, L’enfant

La plupart du temps les comportements que nous appelons “caprice” sont des refus de la part des enfants de faire ce que l’on veut. Il peut également s’agir d’oppositions ou de crises dues à des besoins non satisfait.

Pour la psychothérapeuthe Isabelle Filliozat les caprices n’existent pas. Ce que nous appelons “caprice” sont en fait des comportements de l’enfant que nous ne comprenons pas.
Un caprice est en fait notre interprétation du comportement de l’enfant. Et notre interprétation de la situation n’est pas forcément la véritable explication.

Comment déchiffrer le besoin caché derrière le “caprice”

Lorsqu’une situation de la sorte se présente, plutôt que de punir ou crier, essayons de décoder le besoin de notre enfant.

Pour cela, commençons par nous demander ce qui pousse l’enfant à avoir un tel comportement.

Nous pouvons l’inviter à parler en utilisant des phrases comme “Tu es en colère car je veux que tu mettes ton manteau”, “Tu as l’air d’avoir passé une mauvaise journée, je vois qu’il y a quelque chose qui te déranges”, “Je vois que quelque chose ne va pas, tu veux en parler ?

S’il n’a pas envie de parler nous pouvons l’inviter à jouer. L’enfant raconte beaucoup par le jeu, à nous “d’écouter” ce qu’il nous raconte par le jeu.

Les colères et crises de rage

Les colères chez le petit enfant sont naturelles. Elles lui permettent d’affirmer son existence. Il n’est pas un prolongement de papa ou maman, c’est un être à part entière avec ses besoins et ses envies. Et de temps en temps lorsqu’on l’oublie il se met en colère pour nous le montrer.

Une crise de rage réelle et authentique n’est pas du tout un moyen de manipuler l’entourage, mais un besoin fondamental de décharger des émotions refoulées.
Aletha Solter, Mon bébé comprend tout

Les colères peuvent aussi venir de la frustration. Avant 5 ans, un enfant est incapable de contrôler ses émotions.
Par exemple, il est entrain de faire un puzzle et il n’arrive pas à emboîter les pièces les unes dans les autres. C’est très frustrant pour lui alors il s’énerve.
Une telle colère peut être canalisée pour réussir l’objectif par la suite. Nous pouvons l’y aider en montrant de l’empathie “Je vois que tu es déçu de ne pas réussir à construire le puzzle, c’est très frustrant pour toi.

Il existe plusieurs manières de stopper les colères ou de les prévenir :

  • Jouer à des jeux ayant un contact physique comme une bagarre sur le lit ou se courir après et s’attraper.
  • Recharger le réservoir d’amour en le prenant dans les bras et en lui disant des mots d’amours.
  • Partager des moments ensembles sans interruptions

Vous pouvez également regarder la vidéo Comment gérer (ou éviter) une crise de rage qui s’affiche en ce moment. Cela mettra en pause celle-ci et vous pourrez y revenir plus tard.

Rappelez vous, derrière chaque réaction inappropriée se cache un besoin non satisfait. Les caprices n’existent pas, ils ne sont que des comportement dont nous n’avons pas encore compris la signification, à nous de la découvrir !

Avant de vous quitter je vous rappelle que vous pouvez télécharger gratuitement notre guide Accompagner le développement de votre bébé étape par étape en cliquant sur le lien qui s’affiche en ce moment.

À bientôt sur Éduquer différemment


Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

2 comments

  • Emilia

    Merci pour tout ces bons conseils, toutes ces informations, qui nous aident, m’aide beaucoup en tant que maman de mon premier enfant, qui doit faire face aux jugements des autres, et doutes des fois du bon sens de mon education. Vous m’aidez me rassurez, merci encore pour ce merveilleux geste, et partage. Bien à vous, avec plein d’amour.

    • Antoine

      Merci Emilia pour votre commentaire très touchant
      Nous écrivons ce blog pour essayer d’aider des gens comme nous qui découvre la parentalité positive et si nous y arrivons un peu nous en sommes ravis 🙂
      Très belle journée à vous

Laisser un commentaire