Comment gérer une crise de rage ?

[Vidéo] Questions / Réponses #2 : Comment gérer (ou éviter) une crise de rage

Pour cette 2ème vidéo de question / réponse nous répondons à Marion qui nous a demandé conseil car son enfant fait des colères tous les soirs en rentrant à la maison.
La colère ou la crise de rage est une situation qui cache un mal être de l’enfant.

Ayez toujours les notions clés de l'éducation positive avec vous pour ne plus jamais être perdu face aux réactions de votre enfant !

Grâce à ses 15 fiches pratiques vous apprendrez à sortir du rapport de force, résoudre les conflits, réagir aux colères, trouver des alternatives aux punitions... et bien d'autres choses !

Oui, je les veux !

 

Que pensez-vous de cette vidéo ?
Laissez-nous votre avis en commentaire ! Nous le lirons avec plaisir 🙂

Vous avez aimé cette vidéo ?
Abonnez-vous à la chaîne YouTube pour n’en manquez aucune !

 

Vous pouvez également écouter cette vidéo en podcast !

 

Ou lire la transcription texte

Bonjour à tous,
je suis Antoine du blog Éduquer différemment.

Bienvenue dans notre série de vidéos où nous répondons à vos questions.
Aujourd’hui nous répondons à Marion. Le fils de Marion vient de rentrer en maternelle. Tous les jours après l’école Marion emmène son fils et sa petite sœur se défouler dans une aire de jeux. Au moment de rentrer il devient colérique et pleure d’une façon qu’elle ne connaît pas. Habituellement calme Marion nous dit qu’elle a du mal à gérer ces nouvelles crises et nous demande des conseils pour l’aider.

La crise de rage, lorsque l’enfant hurle et se roule par terre et je pense la chose qui effraie tous les parents. On a souvent peur du regards des autres, de passer pour un mauvais parent.
Déjà, rassurez vous Marion, même si cela n’est pas agréable, tous les parents (ou presque) passe par là. Je me souviens qu’avant même d’avoir un enfant c’est une situation qui m’effrayait.
Maintenant que je suis aussi passé par là, lorsque je vois un parent dans cette situation je ne pense pas qu’il joue mal son rôle mais au contraire j’éprouve de l’empathie. Je comprends maintenant dans quel état il doit se trouver et je ne le juge pas.

Même si elle est fréquente la crise de rage n’est pas normale. Elle exprime un mal être.
Vous nous dites Marion que votre enfant vient de rentrer en maternelle et que c’est depuis qu’il fait ces crises de rage tous les soirs après l’école.
L’école est un endroit nouveau pour lui. Il découvre cet environnement, la maîtresse, les autres enfants. Stressé par ce nouvel environnement, il se tient à carreau, n’ose pas exprimer ses sentiments. Alors que quand l’école se termine et qu’il vous retrouve, il revit, il retrouve un être qu’il aime et en qui il a confiance alors il se lâche. Il va trouver le moindre prétexte pour libérer sa tension. Ici, ce petit détail c’est de quitter l’aire de jeux.

L’enfant a une grosse dose de stress en lui et l’aider à s’en décharger évitera la crise dans bien des situations. Vous l’emmenez se défouler dans une aire de jeux après l’école et je pense que c’est exactement ce qu’il faut faire. Se défouler, crier, jouer devrait lui permettre de décharger son stress et éviter la crise.

Malheureusement vous nous dites que ce n’est pas le cas…
Peut être que votre enfant a besoin de plus d’interaction avec vous. Un jeu entre lui et vous avec beaucoup d’interaction comme se courir après, s’attraper et pourquoi pas une bagarre sur le lit une fois rentré à la maison.
Si au moment de quitter le square votre fils se met à pleurer vous pouvez lui dire “Houla j’ai l’impression que tu as passé une dure journée à l’école, viens on rentre faire une bagarre sur le canapé !”.

Pour prendre notre exemple, un jour quand je suis aller chercher notre fille chez la nounou, elle était dehors avec les autres enfants. Je suis resté et nous avons joué dehors à suivre les chiens et courir dans l’herbe. Au moment de partir Gabrielle ne voulait pas, elle voulait continuer à jouer. Elle s’est mise à crier et pleurer. Elle avait 2 ans et rentrait dans la période du fameux terrible two. Elle s’opposait régulièrement. Mais pour la nounou c’était complètement nouveau, elle ne l’avait jamais vu comme ça. Elle en a était très étonné.
Tout ça pour dire que notre fille comme tous les enfants n’étaient pas la même avec sa nounou et avec nous, ses parents. C’est normal. C’est nounou elle mangeait de tout, dormait sans problème et ne criait jamais. Chez nous elle était différente, plus en confiance elle savait qu’elle pouvait être elle même car on l’aime inconditionnellement.

Dans ces moments de tension, je me mets à sa hauteur et je la prends dans les bras ou je la touche si elle est trop déchaînée. Je lui explique pourquoi j’ai envie de rentrer.
Parfois elle me suis mais parfois la tension est trop forte et elle ne veut pas. Elle se couche alors par terre ou hurle. Lorsque je suis assez zen je me mets à côté d’elle et lui réexplique mon besoin et je lui dit que j’attends qu’elle soit prête. Pendant tout ce temps je reste à côté d’elle et je la rassure. Généralement au bout de quelques minutes elle s’est calmé.

J’espère que ces quelques conseils vous aideront !

N’hésitez pas vous aussi à nous poser vos questions, nous y répondrons dans de prochaines vidéos !

Avant de vous quitter je vous rappelle que vous pouvez télécharger gratuitement notre guide Accompagner le développement de votre bébé étape par étape en cliquant remplissant le formulaire ci-dessous.

À bientôt sur Éduquer différemment

Si vous connaissez d’autres parents dont les enfants font régulièrement des colères ou une crise de rage, partagez leur cet article 😉


Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

Laisser un commentaire