En finir avec les conflits lors du coucher des enfants

En finir avec les conflits lors du coucher des enfants

Il est 19h30, votre enfant est entrain de manger… lentement.
Oui, lentement, car entre chaque bouchée, il joue avec ses animaux en plastique. C’est la seule solution que vous ayiez trouvé pour le faire venir à table. C’était ça ou une énième crise. Il voulait continuer à jouer.
20h15 Enfin, le repas est fini. Pourtant votre enfant ne se dirige pas vers la salle de bain pour se laver les dents. Non, il préfère retourner dans le salon et faire des roulades sur le canapé.
20h30 Ça y est il a fini et accepte de se laver les dents. Il n’aime pas ça mais c’est important alors vous tenez bon, quitte à les laver vous-même.
20h40 Le pyjama est mis, il ne reste plus que l’histoire et au lit ! Mais un camion passe dans la rue. Bien sûr votre enfant accourt “Attends maman ! On lira l’histoire après, je veux d’abord aller voir le gros camion !
Décidément ce soir rien ne se passe comme prévu.
20h50 Le camion est parti.
20h55 Ça y est, Augustin est dans son lit, vous allez enfin pouvoir profiter de votre soirée.
20h56 Ah non… il se relève, il n’arrive pas à dormir…

Est-ce que cette situation vous parle ? Vous avez l’impression que votre enfant fait tout pour ne pas aller se coucher ? Vous finissez souvent énervé car la soirée vous semble interminable et vous n’avez qu’un envie : le voir au lit ?

Les conflits répétitifs qui se terminent par des colères abîment la relation parent-enfant. En plus, le parent en vient à redouter la situation, ici, le coucher des enfants. Il n’y a plus aucune joie à cette idée. Ce temps qui devrait être un agréable moment d’échange devient une corvée

Ayez toujours les notions clés de l'éducation positive avec vous pour ne plus jamais être perdu face aux réactions de votre enfant !

Grâce à ses 15 fiches pratiques vous apprendrez à sortir du rapport de force, résoudre les conflits, réagir aux colères, trouver des alternatives aux punitions... et bien d'autres choses !

Oui, je les veux !

Pourquoi le coucher est source de conflits ?

En tant que parents, nous avons tous de longues journées que nous terminons épuisés. Le soir, nous ne sommes bien souvent plus en état de gérer les conflits. Nous rêvons tous que tout roule et que les enfants aillent se coucher sans histoire.

Augustin joue avec un camion
Jouer est quand même plus sympa que d’aller se coucher !

Mais souvent ce n’est pas si simple. Se coucher c’est se séparer. Pour l’enfant ça veut dire laisser maman et papa et se retrouver seul dans sa chambre. Il sait que vous êtes toujours éveillé à faire pleins de trucs qu’il s’imagine super chouette pendant que lui doit aller au lit… Pas cool.
Alors il traîne, veut rejouer après le repas, veut toujours une histoire de plus, ne se souvient plus de ce qu’il a à faire avant d’aller au lit… et cela dure des heures.
Alors bien sûr, en tant que parent, ça nous énerve, on reste derrière son enfant à lui redire ce qu’il doit faire, à le pousser pour qu’il se lave les dents, pour qu’il mette son pyjama, pour aller au lit…

Mais mettez-vous quelques instants à sa place, est-ce que vous aimeriez que quelqu’un vous presse comme ça ?
Non ?
Lui non plus. Du coup il traîne encore plus, montre son mécontentement, fait tout pour ne pas aller se coucher… et ça finit d’une manière prévisible… tout le monde s’énerve.

L’ambiance épanouie et sereine que vous aimeriez à la maison vient de voler en éclat… encore une fois.

Moi aussi je suis passé par là. Avant je pressais ma fille pour aller se coucher, je lui répétais 10 fois d’aller se laver les dents “dans la salle de bain, pas en marchant dans toute la maison” De temps en temps elle voulait jouer après le repas alors que c’était l’heure d’aller se coucher selon moi…

Mais maintenant tout est fluide (avec des petits rappels de temps en temps)
Le soir n’est plus stressant ni redouté et ça change tout !

Faciliter le coucher des enfants

Pour éviter tous ces conflits du coucher et que l’ambiance à la maison reste zen, mon secret c’est la routine !

La routine, ou rituel, du soir donne un rythme à votre enfant. Elle va lui donner un cadre qui va lui permettre de plus réfléchir à quoi faire, dans quel ordre et quand. Elle facilitera grandement les étapes qui mènent au coucher de votre enfant… et l’ambiance familiale restera zen !
Fini les interminables négociations sur le fait de jouer ou pas après le repas, sur le moment du bain, sur le brossage des dents, etc.

Marelle
Une routine c’est un peu comme la marelle !

Ayez une routine bien définie, qui soit toujours la même et suivez toutes ses étapes tous les soirs dans le même ordre. Votre enfant va s’imprégner de ce rythme qui deviendra naturel pour lui, comme pour vous !
Pas la peine d’avoir 50 étapes ni qu’elle dure 45 minutes pour autant 🙂 Le but est de la garder courte et simple.

Et si la routine est affichée sur un panneau, il suffira à votre enfant de le regarder s’il ne s’en rappelle plus 😉

Notre routine

Avant de rentrer dans les détails de la routine de Gabrielle, ma fille, je précise que Carole et moi alternons. Un soir Carole fait la routine, le lendemain c’est moi.

Pourquoi ?

Car on a tous les deux envie de passer ce moment privilégié avec notre fille ;p

Au départ ce n’était pas fixe, Carole pouvait s’occuper deux soirs de suite de Gabrielle puis on changeait. Mais, Gabrielle a très vite voulu que ce soit toujours à Carole de la coucher.
Comme on souhaitait qu’il y ait une alternance et que ça devenait conflictuel, on a instauré cette règle : un soir c’est maman, le lendemain c’est papa. Et depuis, plus de conflit !

Pile de livres
Lire au moins un livre fait partie de la routine du coucher des enfants

On pense que c’est bon pour tout le monde, ça renforce le lien d’attachement entre elle et sa maman ET son papa.

Et puis, maintenant on a deux enfants, alors chacun s’occupe d’un à tour de rôle. Ils ne se couchent pas à la même heure et n’ont pas exactement la même routine donc on a choisi de ne pas être tous ensemble à ce moment.

La routine du soir de Gabrielle

Au moment où j’écris cet article Gabrielle a 5 ans. Je précise car les routines se changent, s’adaptent au besoin de l’enfant. Celle-là a déjà été modifiées plusieurs fois.

  1. Dîner. Tout commence par le dîner, c’est l’étape n°1.
  2. Une fois le repas terminé, direction la salle de bain pour se laver les dents.
  3. Puis, toujours dans la salle de bain, Gabrielle met son pyjama.
  4. Ensuite, on lit une histoire – ou deux, voire trois, tout dépend de l’heure – dans la pénombre.
  5. Puis elle fait un tour aux toilettes.
  6. Avant d’aller au lit pour un dernier bisou

La routine est une technique qui va grandement vous aider à coucher votre enfant. Non seulement le mettre votre enfant au lit mais également tout ce qu’il se passe avant.
Mais parfois tout ne se passe pas comme d’habitude. Il arrive que les enfants soient moins coopératifs certains jours. Dans ces cas-là, il y a bien souvent une raison cachée. Quelque chose qui s’est passé à l’école ? Une dispute avec un copain ? Des tensions à la maison ?

Trouver le pourquoi de son comportement vous permettra de comprendre votre enfant. Vous serez ainsi en mesure de l’aider à évacuer ce qui le tracasse pour l’aider à aller mieux et retrouver une ambiance sereine à la maison !

 

> Continuer la lecture avec l’article Résoudre dans la bonne humeur un conflit en 6 étapes !


Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

1 comment

  • Magali

    Bonjour Carole et Antoine,

    Merci pour le partage de votre rituel maison, c’est très parlant !

    Dans mon esprit, les rituels ont longtemps été associés à de la rigidité excessive… vieux souvenirs d’enfance 🙂 Nous avons pourtant mis en place petit à petit un rituel du coucher à la maison, je l’ai fait pendant longtemps sans conviction… et puis je me suis laissée convaincre.

    Aujourd’hui, il y a une autre vertu à ses rituels à mes yeux : c’est pour les parents ! En fin de journée, quand nous sommes fatigués, se laisser guider par une succession d’actions, sans avoir à réfléchir à la suite, est très reposant pour l’esprit. Si cela vous intéresse, Christine Carter parle beaucoup dans ses derniers ouvrages de ce pouvoir des habitudes et de leurs bienfaits pour nos cerveaux sur-stimulés au quotidien 😉

    Belle journée,
    Magali.

Laisser un commentaire