Conflit entre Babouins

Résoudre dans la bonne humeur un conflit en 6 étapes !

Les conflits dans une relation sont normaux. Nous avons tous des besoins différents et en essayant de les combler nous pouvons gêner ceux des autres. Il est normal d’avoir des différends avec son mari, sa femme, ses enfants ou ses collègues de travail. Ce qui rend les conflits nocifs à une relation est l’approche gagnant – perdant.

Thomas Gordon, psychologue et spécialiste de la communication, décrit dans ses livres Éduquer sans punir et Parents efficaces une méthode de résolution de conflit en 6 étapes où tout le monde est gagnant.

Ayez toujours les notions clés de l'éducation positive avec vous pour ne plus jamais être perdu face aux réactions de votre enfant !

Grâce à ses 15 fiches pratiques vous apprendrez à sortir du rapport de force, résoudre les conflits, réagir aux colères, trouver des alternatives aux punitions... et bien d'autres choses !

Oui, je les veux !

Lors d’un conflit avec un enfant la plupart des parents réagissent de deux façons : soient ils imposent leur solution (méthode autoritaire) soient ils cèdent à la volonté de l’enfant (méthode permissive). Ces deux approches comportent un gagnant et un perdant. Le perdant ressort frustré du conflit avec le sentiment que son avis n’est pas pris en compte. Cette rancoeur qui s’accumule aux fils des différends dégrade la relation.

6 étapes pour résoudre un conflit

Thomas Gordon a mis en place une méthode de résolution de conflit en 6 étapes où tous les acteurs du conflit sont écoutés et choisissent une solution ensemble :

  1. Définir le conflit et identifier le problème
  2. Énumérer des solutions
  3. Évaluer les solutions
  4. Choisir une solution
  5. Appliquer la solution
  6. Évaluer les résultats

Lors de la résolution d’un conflit, les étapes ne sont pas toujours suivie exactement dans cet ordre. Il se peut qu’une idée mette tout le monde d’accord dès son énoncé et que du coup l’on passe directement de l’étape 2 à la 5. Ou au contraire qu’aucune des solutions ne mettent tous les participants d’accord et qu’ils doivent revenir à l’étape 2. Il se peut également que le problème ait mal été identifié et que la solution choisie ne le règle finalement pas… Bref, tout n’est pas toujours linéaire 🙂

Notre exemple de résolution de conflit

Cette méthode peut s’employer avec tout le monde, pas seulement des adultes ou des adolescents. Nous avons essayé avec notre fille de 18 mois au moment où elle ne voulait plus s’allonger pour changer la couche. Bien sûr avec un bébé ne parlant pas encore (ou très peu) il n’est pas possible de se réunir, chercher des solutions ensemble et d’en choisir une qui convient à tout le monde, il faut y aller à tâtons.

Première étape : Identifier le problème

Notre fille a commencé à ne plus vouloir s’allonger pour changer la couche. Elle criait et se débattait lorsqu’on la portait pour la mettre sur la table à langer.
Le change lui posait un véritable problème.

Deuxième étape : Énumérer les solutions possibles

En réfléchissant à une solution, nous nous sommes aperçu que la position debout lui plaisait.

Troisième étape : Évaluer les solutions

Seulement nous trouvions cela trop dangereux. La voir debout à plus d’un mètre du sol était inacceptable pour nous. En plus avec les couches qu’elle portait, ce n’était pas pratique de la changer debout.

Quatrième étape : Choisir une solution

Nous avons alors essayé de la mettre debout sur le canapé, les pieds posées sur une serviette pour ne pas le salir. Elle pouvait s’accrocher au dossier du canapé et nous étions assis à côté d’elle. Le risque de tomber était alors écarté.
Et pour faciliter le change, nous avons acheté des couches culottes. Elles sont très simples à enfiler, même debout (comme une culotte en fait) !
Cette solution convenait à tout le monde.

Cinquième étape : Appliquer la solution

Nous utilisions cette position tous les jours. Au début seulement lors des pipis car nous trouvions trop difficile de changer la couche lors d’une grosse commission. Forcément lors des cacas, les pleurs sont vite revenus.
Avec l’habitude nous avons fini par prendre nos marques tous les trois et nous ne changeons plus la couche que debout.

Sixième étape : Évaluer les résultats

Après plusieurs mois d’utilisation derrière nous, nous pouvons dire que cette solution nous convient à tous. Nous avons même légèrement évolué et le change n’est plus exclusivement sur le canapé.

Et voilà comment nous avons résolu un problème qui se posait plusieurs fois par jour 🙂

Cette méthode de résolution de conflit n’est pas magique. Chacun des acteurs a ses propres besoins et ils doivent tous se mettre d’accord sur la solution la plus adaptée pour eux. Vous trouvez peut être que celle que nous avons trouvé est inacceptable. Ce n’est pas grave, l’essentiel est que les gens impliqués soient tous d’accord !
Une solution trouvée un jour peut être gardée pendant plusieurs semaines/mois/années puis un jour l’un des acteurs n’est plus d’accord et il faudra se réunir à nouveau et reprendre les étapes pour trouver une nouvelle solution.

Envie d’en savoir plus sur cette méthode de résolution de conflit ? Lisez Parents efficaces ou Éduquer sans punir (chronique du livre à venir 😉 ) de Thomas Gordon

Photo de couverture « BABOUINS ANGKOR » par Alexandre Syrota (https://flic.kr/p/4B51dq)


Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

Laisser un commentaire