Éviter les crises de colère de mon enfant

Crise de colère de mon enfant : comment les éviter

Face à notre enfant qui hurle, crie et en arrive parfois à se rouler par terre (bref, qui fait une crise) nous sommes bien souvent exaspérés : “Mais pourquoi est-ce qu’il se met dans un état pareil ???” Et si au lieu de nous concentrer sur comment calmer notre enfant en pleine crise, nous nous demandions, comment éviter qu’il ne fasse cette crise de colère ?

Car une fois que notre enfant hurle nous sommes bien souvent exaspérés. À ce moment, nous avons qu’une seule envie : qu’il se calme ! On aurait envie de lui crier de se taire ou de l’envoyer dans sa chambre pour avoir le calme.

Et pourtant il est possible de ne pas en arriver à cet extrême. Grâce à ces quelques méthodes simples, éviter la prochaine crise de rage de notre enfant est à notre portée !

Pourquoi notre enfant fait-il une crise ?

Il n’y a malheureusement pas qu’une seule raison aux crises de colère de notre enfant.
Stress, frustration, dispute avec un copain ou mauvaise journée à l’école sont autant de motifs qui peuvent déclencher la colère de nos bouts de chou.

Mais quelle que soit la cause de la crise, elle exprime toujours un mal-être.

Mes enfants, par exemple, sont plus sujet aux crises à la rentrée.
À ce moment ils découvrent une nouvelle classe, un(e) nouveau/elle maître(sse), des nouveaux enfants et doivent adopter un nouveau rythme. Cela fait beaucoup de nouveautés d’un coup.

Et dans ce nouvel environnement, avec une personne qu’ils connaissent à peine, comme tous les enfants, ils sont un peu stressés. Ils n’osent pas être pleinement eux-mêmes et se tiennent à carreau pour ne pas se faire disputer.

En plus, ces changements perturbent leurs habitudes et les insécurisent (car les enfants préfèrent les routines à la nouveauté).

Tout ça combiné fait qu’ils sont plus sensibles et moins bien dans leurs baskets.
Ainsi, chaque contrariété servira (inconsciemment) de prétexte à décharger leurs tensions en criant ou pleurant.

Femme masque son émotion
Les émotions ont besoin de s’exprimer

Mais c’est une bonne chose !
(vraiment)

Et oui, nos émotions ne peuvent (ni de doivent) être contenues.
Il est (très) important de les laisser s’exprimer (mais pas n’importe comment non plus).
Car les émotions ne peuvent pas être éternellement enfermées à l’intérieur de nous. Un jour ou l’autre elles ressortent. Et quand ce moment arrive, c’est une véritable tempête qui s’abat sur la personne en face…

Alors, la prochaine que votre enfant pique une crise, avant de le calmer, demandez-vous ce qui lui passe par la tête. Pour quelle bonne raison a-t-il besoin de décharger sa tension ?
Cela vous aidera grandement à être empathique et donc plus patient(e) !

5 méthodes pour éviter sa crise de colère

La crise de rage est une manière pour notre enfant de se libérer de son stress. Mais avouons-le ce n’est pas très agréable de devoir “gérer” notre enfant qui hurle, pleure, voire nous tape.
(Même si on sait qu’il ne le fait pas contre nous mais parce qu’il ne se sent pas bien.)

Heureusement ce n’est pas la seule ! Il est possible de laisser notre enfant décharger sa tension tout en évitant une grosse crise de colère.
Voyons quelles sont ces méthodes :

1. Se défouler dans une aire de jeu

Si votre enfant a passé une dure journée et que vous le sentez bien pertubé et excité, il a sûrement besoin de se défouler pour décharger toute cette tension. Pourquoi à ce moment ne pas aller avec lui dans un parc ou une aire de jeu ?

Et oui, jouer, courir, sauter, crier va permettre à votre enfant de se libérer de ses inquiétudes et de son stress du moment pour retrouver de la joie et de l’insouciance.

Joue dans un parc est une méthode pour éviter la crise de colère à venir

2. Jouer à la bagarre

Si vous n’avez pas d’aire de jeu ou de parc à proximité de chez vous, une autre façon pour votre enfant de se défouler est de jouer avec vous à un jeu avec beaucoup d’interaction : vous courir après, vous attraper, faire une bagarre sur le lit… ou mon préféré : jouer à se faire des bisous partout (fou-rire garanti !)

De la même manière que jouer au parc, ces jeux permettront à votre enfant de se défouler et de se décharger des tensions de la journée.
Je vous parie qu’une fois fini, il sera beaucoup plus détendu et moins sujet aux crises !

3. Anticiper la frustration de votre enfant

C’est un peu triste mais c’est un fait : nous ne pouvons pas avoir tout ce dont nous avons envie.

En tant qu’adulte nous y sommes habitués. Nous avons appris à vivre avec cette frustration depuis bien longtemps. Nous savons que lorsque nous faisons du shopping, notre budget est limité et que nous ne pouvons pas revenir avec tout ce qui nous plaît.

Mais ce n’est pas du tout le cas pour notre enfant.
Il est en plein apprentissage de ses émotions et commence à peine à découvrir la frustration. Alors, lorsque nous passons devant la boulangerie en rentrant de l’école et que nous lui refusons le super pain au chocolat qui se trouve en vitrine, il explose : “C’est trop injuste !!!”

Pour éviter une crise de colère, mieux vaut essayer d’anticiper ses désirs.

Vous en avez marre que votre enfant se roule par terre ?
Vous voulez en finir avec les crises de votre enfant ?

Découvrez ma formation SOS ! Mon enfant fait des crises !
pour apprendre à calmer votre enfant et retrouver une maison calme et apaisée

Avant d’aller faire les courses, dites-lui que vous n’achèterez que ce qui est écrit sur la liste. Rien de plus. S’il voit quelque chose qui lui plaît, il pourra le noter dans son cahier des désirs en rentrant à la maison.

Plus il comprendra tôt qu’il ne peut pas toujours avoir tout ce qu’il veut et moins il aura de raisons de piquer une colère.

Les enfants vivent dans l’instant présent.
Le passé, le futur, c’est abstrait et pas vraiment important pour eux. C’est pour cela que lorsque nous interrompons son jeu pour lui dire de passer à table d’aller se coucher ou pire… d’aller à l’école, il a du mal à l’accepter.

Encore une fois, essayons d’anticiper.
Préparons la transition : prévenons notre enfant quelques minutes à l’avance pour qu’il ait le temps de se faire à l’idée. Surtout ne l’arrêtons pas de manière brusque, c’est le meilleur moyen pour qu’il se mette en colère.

4. Recharger ses batterie

Comme tout le monde (surtout moi), lorsque notre enfant n’a pas assez dormi il est grognon. C’est bien connu, la fatigue est une des causes les plus fréquentes des crises chez  l’enfant.

Et que ce soit à cause de l’épuisement accumulé à la fin d’une journée d’école, chez la nounou ou à la crèche, à cause de siestes trop courtes ou trop longues, de réveils nocturnes fréquents ou d’un lever trop tôt, les causes de la fatigue chez notre enfant sont nombreuses.

Lorsqu’il commence à devenir difficile parce qu’il est fatigué, inutile de l’accabler. Il n’en peut plus et seule une bonne nuit de sommeil l’aidera à aller mieux.

Pour éviter de nombreuses crises de colère, veillons à ce qu’il dorme le nombre d’heures adapté à son âge (et qu’il mange à peu près équilibré 😉)

Dormir suffisamment aide à éviter les crises de colère

5. Faire un gros câlin

Après une journée loin de nous, notre enfant a besoin de réconfort. Il a besoin de recharger son réservoir d’amour. C’est lorsque ce réservoir est vide qu’il a tendance à s’énerver et à crier à la moindre contrariété. Cette colère n’est pas vraiment dirigée contre nous, elle indique seulement un besoin de sécurité et de réconfort après une journée sûrement stressante.

Quand nous retrouvons notre enfant, prenons quelques minutes pour lui parler de sa journée et lui faire un gros câlin. À coup sûr, il ira beaucoup mieux après ce moment de tendresse !

Éviter la crise de colère après l’école

Il y a quelque temps, Marion m’a demandé conseil car son fils qui vient de rentrer en maternelle fait des colères tous les soirs. Malgré le fait qu’elle l’emmène au parc après l’école, il pique une crise de colère dès qu’ils rentrent à la maison. Comment gérer cette situation ?

Voici ma réponse :

Le podcast est également disponible 🙂

Les crises de notre enfant sont perturbantes pour nous et pour lui. Il est possible d’éviter un grand nombre de ses crises de colère pour retrouver une maison plus calme et apaisée grâce à ces quelques techniques. Dites-moi en commentaire celle qui marche le mieux pour vous !

> Continuer la lecture avec l’article Apaiser et calmer mon enfant en crise

Pour aller plus loin sur le sujet des émotions des enfants, je vous conseille la lecture des livres Au coeur des émotions de l’enfant et « J’ai tout essayé ! » (Isabelle Filliozat, lire mon avis)

Livre Au coeur des émotions de l'enfant
Livre "J'ai tout essayé !"

Laisser un commentaire