Pourquoi j’ai déchanté quand ma fille a eu 18 mois

Cris.
Pleurs.
Tapes.
Pincements.

C'était LOIN de la relation dont je rêvais...

Comment j’ai inversé la tendance avec le 2e
pour ENFIN avoir la relation dont je rêvais avec mon bébé ?

C’est ce que je vais vous MONTRER sur cette page.
(et comment vous pouvez reproduire ça chez vous…
si vous rêvez d’un bébé calme)

Peut-être que comme moi...

Vous pensiez que votre bébé vous sourirait toute la journée.
Vous imaginiez le regarder grandir gaiement.
L’aider à prendre son autonomie avec bonheur.

Mais au lieu de ça pas une journée ne se passe sans CRIS.
Forcément la situation vous pèse.

Et si je vous disais que ce n’est pas une FATALITÉ ?

Bébé allongé sur un tapis

Et si je vous montrais comment…

Le calmer quand il fait une CRISE.
En douceur et sans vous énerver.

Comment éviter un maximum de ses crises.
Grâce à des méthodes SIMPLES et concrètes.
Rapides à utiliser (même si votre bébé ne parle pas encore)

À lui apprendre à communiquer ce qu’il ressent.
Sans crier ni hurler.
Ni taper.
Ni mordre.
Ni pincer.
Ni jeter.

Seulement avec des mots.
Et des gestes.

Je me revois encore à la naissance de mon premier enfant, une fille.
J’étais en extase devant ce petit être MERVEILLEUX.

Tout était tout nouveau tout beau avec elle.
J’ai tout appris à son arrivée :

  comment changer une couche,
  comment lui faire faire le rot,
  comment préparer un biberon,
  comment plier et déplier une poussette,
  comment faire le noeud d’une écharpe de portage (quelle galère),
  comment la tenir dans les bras…

Même quand ma fille pleurait je ne perdais pas mon sourire.

Puis quand elle a eu 18 mois tout a changé

Elle a commencé à faire des crises à la moindre frustration.
À être agressive.

Elle s’est mise à me taper.

À crier à m’en casser les oreilles.

À pincer.

À mordre même !

Elle pouvait passer du rire aux larmes en un clin d’œil.

Elle n’acceptait plus d’être dirigée.

Changer la couche est devenu quasiment impossible.
Tout comme l’habiller.

Elle hurlait.

Aller chez la nounou prenait 2 fois plus de temps qu’avant car elle ne voulait plus y aller en poussette mais en marchant. Et hurlait si j'essayais de la forcer.

Arrêter une activité déclenchait une rage énorme en elle.
C’est comme si je lui avais retiré un bonbon de la bouche...

Tout ce qui n’allait pas dans son sens prenait une dimension dramatique.
Elle criait et se jetait par terre en hurlant.

Le plus étonnant ?
C’est que ce changement a été soudain.

Quasiment du jour au lendemain.

J’étais perdu.
Ses cris permanents m’exaspéraient.

J’en arrivais même à rester plus longtemps au travail pour la voir moins longtemps (en espérant que la crise serait passée)

La situation n’était pas tenable mais je ne savais pas quoi faire pour que ça change.

Vu les premiers mois passés ensemble,
ce n’est pas comme ça que j’avais imaginé notre vie...

J’avais imaginé que notre vie à trois continuerait dans le même bonheur éternellement.

Dans mes rêves...

Le matin, je réveillais ma fille en douceur puis nous déjeunions ensemble : elle avec son biberon, moi avec mon pain-beurre-confiture, sa mère avec son thé.

En allant la chercher chez la nounou après le travail, elle me sautait dans les bras, trop contente de me retrouver !

Sur le chemin du retour, je lui racontais ma journée.
Avec ses mots de bébé, elle me racontait la sienne.

De temps en temps, nous faisions une halte au parc. 
Elle jouait dans les toboggans et courrait dans les parcours.
Les jours de “fête” je m’arrêtais à la boulangerie pour lui faire la surprise d’un pain au chocolat avant de la retrouver.

Dans mes rêves, elle gazouillait de bonheur dans son bain pendant que je l’admirais.
Elle jouait des heures avec ses animaux qui crachent de l’eau.
Et au moment où elle commençait à fatiguer, elle me demandait de sortir pour que je la réchauffe dans une grande serviette.

Dans mes rêves elle jouait aussi seule pour que je prenne du temps pour moi.
Elle coopérait quand je lui demandais de m’aider ou quand j’interrompais son activité.

À la piscine

J’avais imaginé qu’elle puisse être triste, déçue ou même frustrée de temps en temps.
Mais dans mes rêves, je savais exactement ce qu’elle ressentait.
Je savais toujours la calmer lorsqu’elle en avait besoin.

Il suffisait qu’elle vienne me voir pour que je comprenne qu’elle avait faim, soif ou qu’elle avait besoin d’un câlin.

Dans mes rêves, après le repas, je lui racontais quelques histoires puis elle s’endormait dans mes bras pendant que je lui chantais sa berceuse préférée.

Et un jour…

...notre vie merveilleuse aurait continué avec son petit frère.
Elle aurait été son modèle. Lui, son petit frère chéri.

Dans mes rêves nous étions toujours bien ensemble.
Heureux d’être en famille.

Pourtant ce n’était qu’un rêve...

Ça ne s’est PAS passé comme je l’imaginais.

Ma fille s’est AFFIRMÉE.
Elle s’est opposée.
Elle voulait décider.
Elle n’avait plus envie d’obéir à chaque fois que je lui demandais de faire quelque chose.
Ou à chaque fois que je lui disais non.

Et les crises se sont multipliées...

J’étais décontenancé par l’opposition de ma fille.
Je voulais retrouver ma petite fille si DOCILE d’avant.

Lorsqu’elle criait je haussais le ton pour “avoir le dernier mot”...
La maison se transformait en bataille de cris
J’élevais la voix, elle criait plus fort.
Je m’énervais, elle s’opposait plus fort.

Jusqu’à ce qu’un de nous deux CRAQUE.

Nous étions très loin de mes rêves donc...

Souvent lorsque je n’en pouvais plus, je m’en allais pour qu’elle se calme seule sans son coin…
puis je culpabilisais car je savais au fond de moi que ce n’est PAS la solution.
Je revenais tout penaud vers elle en m’excusant de ne pas avoir su garder mon calme.

De temps en temps, quand rien d’autre ne semblait fonctionner, je faisais du CHANTAGE DÉGUISÉ.
Vous savez les phrases qui commencent par si.
“Si tu ne sors pas du bain maintenant, je ne te lirai pas d’histoires ce soir”

Mais ça ne me convenait pas non plus.
Je savais au fond de moi que ce n’était pas comme ça que je voulais éduquer ma fille.

Quand je n’en pouvais vraiment plus, j’abandonnais pour que la crise s’arrête.
J’en avais juste marre des cris…

Par contre il y a une chose que je n’ai jamais faite : la taper.
J’avais lu tant de livres sur l'éducation positive que je savais que c’est une limite que je ne franchirai pas.
Pourtant j’en ai été parfois proche.
Je comprends donc tout à fait que cela ait pu vous arriver.

Si l’on n'est pas bien informé, lorsque l’on est à bout de nerf, il peut arriver de craquer et de donner une petite fessée, envoyer son bébé au coin pour réfléchir ou le punir.

Si j’ai essayé tout ça c’est parce que je n’avais pas compris le VRAI problème...

Le vrai problème ?
Un bébé est un bébé, pas un adulte.

Giacomo Rizzolatti - grand biologiste italien spécialiste de la physiologie humaine - a découvert l'exitence des neurones miroirs.

Ces neurones un peu particuliers sont responsables du fait que l’on apprend en regardant les autres.

En résumé ?
Pour se développer un bébé a besoin d’AUTONOMIE.
C’est pour cela qu’il passe par cette phase d’affirmation, voire d’opposition. 

En fait les bébés nous crient :
“Je t’ai regardé faire maintenant c’est mon tour. Laisse-moi faire ! Je veux apprendre !”

Car ils apprennent par IMITATION.

Oui, nous sommes des modèles pour nos enfants.
Ils apprennent en nous regardant agir.
En bien ou en mal.

La deuxième chose fondamentale qui différencie un bébé d’un adulte : leur CERVEAU

Il est immature.

Chez l’adulte le système limbique - qui nous fait ressentir nos émotions - est calmé par le néocortex.

Le but ?
Que nos émotions ne soient pas (trop) envahissantes.

Le néocortex nous permet de nous calmer pour prendre les bonnes décisions sans nous laisser envahir par nos émotions.
Malheureusement c’est la partie du cerveau qui se développe en dernier.

Chez les bébés ?
Le néocortex en est incapable.

Ils ne peuvent PAS “contrôler” leurs émotions.

C’est pour cela qu’ils les vivent si intensément.

Ils ne sont PAS responsables de leurs tempêtes émotionnelles,
de leurs peurs incontrôlées,
de leurs angoisses ou
de leurs (très) gros chagrins.

Ils ne peuvent PAS se raisonner.

“Un jeune enfant n’a pas la capacité cérébrale de réguler sa peur ou sa colère.
Et il n’est pas bon de le laisser seul gérer ses émotions” - Isabelle Filliozat

Ça ne veut pas pour autant dire que vous ne devez rien faire !

Votre rôle dans tout ça ?

Aider votre bébé en accompagnant ses émotions.
Et l’apaiser.

(et c’est beaucoup plus simple que vous ne pourriez le penser !
Encore faut-il savoir quoi faire et comment bien le faire pour ne pas empirer les choses)

Car les tempêtes émotionnelles ne durent pas si vous accompagnez votre bébé.

L’accompagner c’est l’autoriser à EXPRIMER ses émotions.
Et c’est fondamental pour son développement.

Malheureusement la plupart des parents cherchent plutôt à les faire TAIRE.
Vous savez, avec des phrases comme
“Arrête de pleurer !”
“Mais non tu n’as pas peur”
“T’as pas mal, t’es pas une fille”
“C’est bien tu n’as même pas pleuré”

Pourquoi ?

Car elles les dérangent.
Elles les rendent mal à l’aise.
Car ils n’ont pas appris à vivre avec leurs propres émotions.
Forcément, leurs parents ont fait pareil avec eux. 

Pour résumer :

Accompagner votre bébé de manière EMPATHIQUE va lui permettre d’apprendre

à vivre avec ses émotions,
à les EXPRIMER avec des mots (et pas en hurlant)
et à prendre les bonnes décisions SANS agresser les autres.

Je ne sors pas cette trouvaille de mon chapeau.
Émile Coccaro - professeur de psychiatrie à l’Université de Chicago - l’a prouvé en 2011.

Et Isabelle Filliozat le dit :

“Écouter, accueillir et valider les sentiments de nos enfants,
c’est les aider à se construire en tant que personne, à exister en tant qu’individu”

C’est tout ce que je n’ai pas su faire avec ma fille.
(et je regrette de ne pas avoir compris ça avant)

D’où les crises à RÉPÉTITION, les cris, les pleurs, les rapports de force pour “être le chef”... et une relation loin d’être idéale entre nous.

Sa mère agissait différemment.
Elle était plus empathique.
Alors elles se rapprochaient.

Et plus elle s’éloignait de moi, plus je lui en voulais.
Et plus notre relation se tendait.

J’avais pourtant lu des livres sur l’éducation positive.
Mais je n’avais pas vraiment intégré que les bébés en crise ont besoin d’aide.
Pas de dureté.

“C'est lorsqu'ils semblent en mériter le moins que les enfants ont le plus besoin d'amour et d'attention.” - Dr Aletha Solter

Je m’étais laissé entraîné malgré moi par mon éducation et la pensée courante qu’il faut être dur pour ne pas “laisser gagner les bébés”.

Avec mon deuxième enfant, je ne voulais pas reproduire les mêmes erreurs.
Alors j’ai lu.
Je me suis documenté.
J’appris à comprendre le FONCTIONNEMENT du cerveau des bébés.
J’ai compris (et intégré) le fait qu’ils ne sont pas des adultes.
Que leurs crises n’ont pas pour but de nous tester ni de “gagner”.
Mais qu’elles sont des signes de détresse et qu’elles doivent être ACCOMPAGNÉES.

Et ça a tout changé.
Mon fils est plus conscient de ses émotions.
Il sait dire quand il est fâché, triste ou qu’il a peur.
Il fait facilement des câlins quand il n’est pas bien.
Et il fait beaucoup moins de crises que sa sœur au même âge.

Tout ça parce que mon attitude a été totalement différente.
Je n’ai jamais cherché à éteindre ses crises, seulement à les accompagner.

Parce qu’un bébé n’est pas un adulte, il ne faut pas agir avec lui comme si c’était un adulte.

Un peu comme avec un chien !

Chiens et chats heureux d'être ensemble

Comprenez-moi bien, un chien n’est pas un bébé.
Mais les chiens, comme les bébés, ont des capacités intellectuelles différentes des adultes.

Traiteriez-vous un chien comme un adulte ?
Non.
Un chien a besoin d’apprendre à sa façon.
Pas comme les humains.

C’est la même chose avec les bébés.
Les bébés ont besoin d’apprendre à leur façon.
Pas comme les adultes.

C’est exactement j’ai fait.

En restant EMPATHIQUE et AIMANT

Car c’est la condition fondamentale pour une évolution optimale du cerveau des bébés.
C’est ce que nous ont appris de multiples études en neuroscience ces dernières années.

Aujourd’hui, je peux vous dévoiler ma méthode.
Pour que vous puissiez l’utiliser à votre tour.
(Et que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs que j’ai faites avec ma fille)

C’est pour cela que j’ai créé cette formation :

SOS Mon bébé est en crise

calmer votre bébé pour retrouver la SÉRÉNITÉ à la maison.

Je vous y apprends comment calmer et apaiser votre bébé en crise.

Comment éviter un maximum de cris.

Comment l’aider à vivre avec ses émotions
pour qu’il les ACCEPTE et sache les exprimer
par des mots et son attitude,
pas en se roulant par terre.

Et tout ça même si vous ne pensez pas être patient(e)
Ou que votre bébé fait (aujourd’hui) caprice sur caprice

Grâce à J’arrête de crier sur mon bébé ?

Vous ne vous sentirez plus jamais énervé toute la journée parce que votre bébé fait crise sur crise.

Vous ne passerez plus de mauvaises soirées parce que votre bébé n’avait pas envie de changer sa couche avant d’aller au lit.

Vous ne vous disputerez plus avec votre chéri(e) parce que vous n’êtes pas d’accord sur ce que veut votre bébé.

Vous n’aurez plus à lutter des heures pour que votre bébé coopère.

Vous ne rentrerez plus le cercle des cris.

Et…

Vous n’aurez plus à écouter les leçons de morale de vos parents.
Vous savez les phrases comme :

“Avec moi ton bébé s’est endormi tout de suite. Tu le couves trop, c’est pour ça qu’il ne veut pas se coucher avec toi”
ou
“Avant que tu arrives il était très sage”

Mais ne vous y trompez pas.
Cette méthode ne va pas vous aider à avoir un bébé qui ne crie jamais !

En effet, les bébés crient et pleurent c’est tout à fait NORMAL.
Déjà parce que c’est leur seule manière de s’exprimer.
(jusqu’à qu’ils apprennent quelques mots ou quelques signes… je vous en reparlerai plus tard).

Ensuite parce que leurs capacités limitées vont les frustrer.
Ils veulent nous imiter mais n’en ont pas encore toutes les capacités.
Qu’est-ce que c’est rageant pour votre bébé de ne pas réussir à monter sur sa chaise, de ne pas pouvoir mettre ses lunettes de soleil ou s’habiller seul.

Mais c’est NORMAL.

Je ne suis pas ici pour vous rendre du rêve et vous dire que votre bébé sera parfait.
Normal, personne ne l’est.

Votre bébé fera encore des crises.
Il criera.
Il pleurera.
Il sera frustré.

La différence ?

Il en fera BEAUCOUP moins.
Vous saurez POURQUOI il pique une crise.
Vous l’aiderez à se calmer rapidement.
Vous serez prêt à éviter la moindre dispute.

Vous ne deviendrez pas non plus
un parent zen 24/24h!

Le stress au travail,
l'anxiété des fins de mois,
une dispute avec votre chéri(e),
une mauvaise nuit.

Nous avons tous des soucis qui viennent encombrer notre esprit.

Être un parent zen en toute circonstance est impossible.

Il vous arrivera encore de perdre patience.
De crier.
De vous énerver.

Mais...

Ce sera BEAUCOUP moins souvent.
Car vous saurez comment ne pas en arriver là.

Pour vous amener vers ces journées (presque toujours) sans cris ?
J’ai conçu un programme en 3 semaines :

SEMAINE

1

Pourquoi mon bébé crise et comment le calmer (vite !)

  • Comprendre les sources des crises de votre bébé pour les éviter et avoir un bébé plus calme au quotidien.
  • Pourquoi c’est un très bon signe si votre enfant fait une crise dès que vous le récupérez.
    Et pourquoi le fait qu’il s’endorme en 5 minutes à la crèche (ou avec la nounou) alors qu’il veut que vous restiez avec lui l’est tout autant !
    Grâce à ça ?
    Vous allez déculpabiliser très vite du comportement parfois gênant de votre bébé.
  • Comment arrêter de faire comme 90% des parents qui entrent en “guerre” dès les 18 mois de leur bébé.
    À la place je vous propose de développer son autonomie et sa confiance en lui pour gagner du temps et de l’énergie (en arrêtant de faire pour lui ce qu’il veut faire seul)
  • Le plan d’action pour calmer rapidement votre bébé tout en gardant votre calme (et ne pas empirer la situation)
  • Le résumé de 4 années de recherches en neuroscience avec tout ce que vous devez savoir pour comprendre votre bébé et :
        - ne plus jamais sur ou sous estimer ses capacités et attendre de lui ce qu’il est capable de faire
        - savoir ce qu’il pense et ce dont il a besoin lors d’une crise
        - savoir ce qu’il ressent lorsque vous lui criez dessus

À la fin de ce module vous saurez comment calmer votre bébé lorsqu’il fait une crise sans perdre patience.
En plus vous saurez POURQUOI il fait des crises (et donc COMMENT éviter les principales !)

Votre maison sera déjà beaucoup plus calme...

ET POUR NE PAS CÉDER À L'ÉNERVEMENT

“Je ne suis pas patient(e) !”
Mes méthodes pour rester calme lorsque votre bébé ne l'est pas

Les crises de votre bébé vous épuisent et vous perdez patience en un claquement de doigt ? Avec nos vies à 100 à l’heure et la charge mentale immense qui pèse sur vous, c’est tout à fait normal !

Découvrez :

  • Les 4 méthodes pour rester calme même si vous n’êtes pas de nature très patiente (et comment relâcher la pression quand vous êtes sur le point d’exploser…)
    - La 1ère ? Ma méthode qui en 2 minutes va vous permettre de souffler dès que la cocotte minute est prête à exploser
    - La 3e ? Une méthode simplissime qui va vous mettre le sourire aux lèvres même lorsque vous êtes rouge de colère
  • L’action qui va faire redescendre la pression instantanément
  • Ma méthode qui va booster votre motivation pour garder votre calme.
    Et qui en plus mettra toute la famille sur la même longueur d’onde éducative.

Grâce à cet audio vous saurez garder votre calme en cas de crise pour calmer votre bébé rapidement et avec bienveillance

SEMAINE

2

Mes 5 méthodes pour éviter les crises

  • Comment éviter les crises de votre bébé grâce à des méthodes simples et rapides à mettre en place
  • Pourquoi lâcher prise vous fera gagner du temps et beaucoup d’énergie en évitant de nombreuses batailles (et pourquoi cela va aider votre bébé à diminuer ses crises et se sentir mieux)
  • Les 2 étapes que ne connaissent pas 90% des parents et qui vous permettront de créer la relation empathique et aimante dont votre bébé a besoin pour se développer plus rapidement 
  • Les 5 minutes qui changeront votre quotidien et arrêteront de frustrer votre bébé
  • La phrase “quasi magique” qui vous sortira de nombreuses situations conflictuelles tout en boostant l’estime de soi de votre bébé
  • Le réflexe que vous devez mettre en place dans la relation avec votre enfant pour gagner de nombreuses minutes chaque jour.

    Quand vous allez découvrir ce principe à mettre en place ?
    Vous allez avoir l’impression de perdre du temps.

    Mais vous allez vite remarquer qu’il vous fera gagner en sérénité et complicité avec votre enfant (et que vous allez économiser un temps fou)

    Au point où vous vous demanderez pourquoi vous ne l’avez pas fait avant !
  • La méthode encore trop méconnue qui transformera n'importe quelle crise en fou rire général !
  • Comment éliminer un maximum de frustrations inutiles pour diminuer d’autant les crises et retrouver une maison calme et sereine

À la fin de ce module vous saurez comment éviter (quasiment) toutes les crises de votre bébé

INCLUS

Le pense-bête des crises

Le pense-bête des crises

Avec le pense-bête, ayez toujours la solution à une crise à portée de main !
Dans ce pense-bête, retrouvez en un clin d’œil :

  • l'origine des crises de votre bébé
  • mes méthodes pour les éviter
  • mes méthodes pour y répondre avec calme et respect lorsqu’elles surviennent

Grâce à ce PDF vous aurez toujours à portée de main les solutions pour calmer votre bébé et éviter ses crises

SEMAINE

3

Apprendre à mon bébé à communiquer ses émotions

  • Ma méthode en 4 étapes pour apprendre à votre enfant à connaître, accepter, vivre avec et exprimer ses émotions sans hurler
  • L’activité sous utilisée qui vous évitera les incompréhensions (et donc les crises)
    Le plus beau c'est que vous avez forcément tout ce qu’il faut à la maison (ou à proximité) pour mettre en place cette activité.
  • La phrase que tout parent a dite au moins une fois et qui empêche les enfants de se connecter à leurs émotions.
    (et ma méthode contre-intuitive pour que votre enfant se sente compris et respecté)
  • Les 3 étapes toutes simples pour que votre enfant ne se laisse plus envahir par ses émotions et qu’il ne se laisse plus déborder.
  • Pourquoi retrouver votre âme d’enfant va grandement aider votre enfant à exprimer ses émotions.

À la fin de ce module vous aurez les clés pour aider votre enfant à exprimer ses émotions sans cris ni violence - et donc de manière appropriée !

Et pour aller plus loin et vous aider encore mieux ?

1

Morgane de bébéblabla

Comprendre votre bébé dès 6 mois
(avec Morgane, spécialiste du langage des signes)

  • Communiquez avec votre bébé avant même qu’il ne parle pour anticiper et éviter les crises.
    Grâce aux signes il sera vous dire très clairement : j’ai faim, j’ai soif, ma couche est pleine, j’ai sommeil, …
  • Développer votre complicité en “parlant” ensemble avec qu’il ne sache dire un mot
  • Amener de la sérénité à la maison en sachant ce que votre enfant a besoin
  • En plus de ça, ça va vous permettre :
        - d’éviter de nombreuses frustrations.
    Étant capable de vous “dire” ce dont il a besoin, votre bébé ne sera plus frustré que vous ne le compreniez pas.
        - d’entrer dans le monde de votre bébé

Grâce à Morgane vous aurez les bases pour communiquer avec votre bébé avant même qu’il ne parle pour anticiper ses besoins et éviter les crises.

2

Bébé pleure

“Il n’y a rien à faire, mon enfant est capricieux…”

Votre enfant ne veut pas changer sa couche quand vous voulez, il s’énerve quand vous dites Non, il ne veut pas vous lâcher ni jouer 5 minutes tout seul…
Il vous rend chèvre !

Tout ça vous fait penser qu’il est capricieux et qu’il n’y a rien à faire pour le faire changer. C’est dans sa nature.

Détrompez-vous !
Votre enfant ne cherche pas à vous énerver ni à vous tester.
À cet âge, il n’en a tout simplement pas les capacités cérébrales.


Découvrez :

  • Pourquoi votre enfant capricieux n’est pas capricieux
  • Les 3 questions qui vous permettront de comprendre pourquoi votre enfant “fait un caprice“
  • Comment gérer ces “caprices” pour passer cette période difficile sereinement en évitant au maximum les conflits.
    Je ne vais pas vous vendre du rêve, vous aurez toujours des conflits. Comme dans toute relation. Par contre, ce que je vous propose c’est de grandement les diminuer et de vous donner toutes les clés pour gérer dans le calme et le respect les quelques conflits restant.

Grâce à cet audio vous saurez POURQUOI être capricieux n’est pas définitif et COMMENT faire en sorte que votre bébé ne le soit plus

3

Développer l’autonomie de votre bébé

  • Éviter les crises en autorisant votre bébé à vous imiter
  • Comment réorganiser (légèrement) votre intérieur va permettre à votre bébé de développer sa confiance en lui, son estime de soi et sa motricité
  • La clé de son autonomisation et de son bien-être : VOUS
  • Les 3 étapes naturelles qui aideront votre enfant à apprendre de nouvelles compétences et se développer sereinement
  • Pourquoi vous ne devez pas confondre autonomie et solitude sous peine de voir votre bébé régresser
  • Comment retrouvez du temps pour vous en laissant votre bébé faire par lui-même
  • L’erreur que tout parent fait lorsque son bébé veut devenir autonome en se trompant d’objectif

Grâce à cet audio vous comment aider votre enfant à faire par lui-même et développer sa confiance en lui, son estime de soi et apprendre de nouvelles compétences

Je ne suis pas adepte de la méthode militaire avec les bébés.

Empathie, douceur et bienveillance est plus efficace, plus motivant et BIEN meilleur pour leur développement affectif.

SOS ! Mon bébé est en crise donc ?
C’est uniquement pour les parents dans le même état d’esprit.
Les parents qui ont envie de donner de l’amour à leur bébé et de partager une relation de qualité.

Si vous pensez que votre enfant doit obéir au doigt et à l'œil ?
Ou que les enfants s’élèvent grâce aux punitions ?
Vous faites fausse route (et vous pouvez passer votre chemin)
Même les adultes avec leur cerveau mature n’obéissent pas de cette manière. Alors pourquoi votre petit bébé le ferait ?

Si vous pensez qu’en regardant simplement une vidéo (sans rien faire ensuite) la situation va s’arranger ? Vous êtes au mauvais endroit.
Malheureusement, je n’ai pas encore de baguette magique.
Achetez un bon polar ou regardez un bon film à la place, ce sera plus divertissant.

Vous l’avez compris, SOS ! Mon bébé est en crise, n’est pas une formation pour tout le monde.

Et je ne vous vendrez pas du rêve.

Une fois suivie, votre bébé ne sera pas devenu calme en toute circonstance.
Les bébés crient, pleurent, jouent, font du bruit.
C’est NORMAL. Il n’y a rien à changer là dedans.

Mes objectifs pour vous ?

C’est que votre maison soit BEAUCOUP plus calme et ZEN (mais pas 100% du temps)

Que vous ayez un bébé qui sache exprimer ses émotions autrement que par les cris, qui sache à vivre avec la frustration et que toute votre famille retrouve la JOIE d’être ensemble.

Si, en revanche, vous êtes prêt(e) à passer à l’action et à revoir votre mode de pensée, dès ce soir vous saurez :

  • Calmer votre bébé lorsqu’il est en crise
  • Éviter les grosses crises de votre bébé grâce à des méthodes simples et efficaces
  • Rester calme même lorsque vous êtes au bout du gouffre
  • Pourquoi votre bébé fait des crises en entrant dans sa tête

Comme l’a dit Ralph Waldo Emerson - un grand essayiste, philosophe et poète américain du début du XIXe siècle

“Pour chaque minute où vous êtes en colère,
vous perdez 60 secondes de bonheur.”

Alors n’attendez plus, car à chaque fois que vous vous énervez contre votre bébé, vous perdez non seulement 60 secondes de bonheur mais...

Vous sécrétez du cortisol.
Et lorsque vous avez trop de cortisol dans le corps ?
Il s’infiltre dans le sang, remonte dans votre cerveau et abîme vos neurones.

Pour 1 minute de colère il faut 1 heure à votre système immunitaire pour évacuer tout le cortisol.
10 minutes, 10 heures.
20 minutes, 20 heures.

Et que peut provoquer une colère prolongée ?
Une dépression.

Est-ce que vous avez vraiment envie de vous rendre malade à élever votre enfant ?

Et si vous aviez le choix…
Comment est-ce que vous voudriez que votre enfant se souvienne de vous ?

Comme d’un parent déprimé et triste ?
Qui était tout le temps fatigué et criait à chaque fois qu'il faisait un peu de bruit ?

Ou est-ce que vous préféreriez qu’il se souvienne de vous comme d’une personne JOYEUSE, OUVERTE, EMPATHIQUE, à qui il pouvait se confier et exposer ses problèmes ?

L’option 2, je pense que nous sommes d’accord.

Vous avez envie d’arrêter de vous énerver sur votre bébé
pour retrouver une maison calme et joyeuse ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour que je vous montre tout :

et tout ça pour seulement

39€ aujourd'hui
puis 39€ le mois prochain

ou

vous pouvez choisir d'économiser en payant 1 seule fois
69€

Je suis sûr de la QUALITÉ de ma formation.
Pour autant, peut-être que vous hésitez.
Est-ce vraiment pour moi ? Est-ce que ça va vraiment m'aider ?

Je ne voudrais pas que vous regrettiez de m'avoir rejoint.
C'est pour cela que je vous offre un délai de 14 jours pour changer d'avis.
Cela vous laisse le temps d'écouter les deux premières semaines et de voir si ça vous convient vraiment.

Si vous n'êtes pas 100% satisfait, il vous suffit de m'envoyer un email pour me le dire et je vous rembourserai (je vous demanderai peut-être simplement pourquoi, pour m'améliorer)

  • Garantie 100% satisfait ou remboursé
  • Pendant 14 jours vous pouvez arrêter à tout moment

Ce que les parents qui me suivent
pensent d’Éduquer différemment

Merci pour vos articles ils me sont très précieux et utiles. Mère de 3 adorables enfants, auparavant je n'arrivais jamais à désamorcer les conflits sans hausser la voix. Aujourd'hui grâce à vos conseils et articles j'aborde les choses d'une autre manière et dans le calme. 

Câlin entre une maman et sa fille

Marie

Mon emploi du temps de maman ne m'a pas permis de vous remercier plus tôt pour ce condensé de bonnes pratiques en matière d'éducation positive. Et il y a aussi votre excellent site !

Câlin entre une maman et sa fille

Amal

Merci pour cet excellent conseil. Votre pédagogie est très inspiratrice et s'applique à différentes situation.
Je vois que ma petite qui débute seulement le langage, apprécie d'être comprise.

Câlin entre une maman et sa fille

Véronique

Je tiens à vous remercier pour tout. Ça a changé ma vie de maman. Grâce à vous j'ai les bons outils pour éduquer mon enfant.

Câlin entre une maman et sa fille

Marina

Votre page et juste génial je suis beau père de 5 filles de 2 à 15 ans et bientôt papa d'un petit garçon et cela n est pas simple tous les jours mais votre page et très intéressante.

Julien

Je suis maman d'un petit garçon de 3 ans. Étant seule à faire son éducation, j'avoue que ce n'est pas facile. Entre le travail, le stress, et le devenir de mon petit Prince, j'en arrive à pleurer, et avoir peur de biaiser. Je suis super heureuse de profiter de votre expérience.

Câlin entre une maman et sa fille

Nady

Recommandation Éduquer différemment
Recommandation Éduquer différemment
Recommandation Éduquer différemment
Recommandation Éduquer différemment
Recommandation Éduquer différemment
Recommandation Éduquer différemment

COMMENT SE DÉROULE "SOS MON BÉBÉ EST EN CRISE" ?

SOS Mon bébé est en crise est une formation 100% en ligne.

Pas besoin de vous déplacer ni d'être disponible à un horaire précis. Vous la suivez d'où vous voulez et quand vous avez le temps.


Elle commence dès que vous vous inscrivez.
Une fois inscrite vous êtes directement redirigée sur votre espace de formation.
(Vous n‘avez même pas besoin d’attendre que l’email de bienvenue arrive dans votre boîte)

Et dans cet espace, tout le module 1 vous attend déjà.
Le module 1 c’est :
- tout ce dont vous avez besoin pour calmer votre bébé lorsqu'il fait une crise,
- pour anticiper et éviter de nombreuses crises (en comprenant enfin l’origine de ses crises),
- et pour rester calme (même si ses cris vous énervent vraiment).

C'est à dire que d’ici ce soir vous saurez déjà comment calmer votre bébé (et apaiser toute la maison).

Ensuite, un nouveau module sera disponible chaque semaine.
(vous serez bien sûr prévenu par email à chaque fois)

Les autres outils seront également disponibles au fur et à mesure de votre avancée.

Tout ça pour ne pas vous surcharger d’informations et vous permettre d'écouter les audios puis d’appliquer mes méthodes avec votre bébé.

Et si vous n’avez pas le temps d'écouter les podcasts au moment où ils sont disponibles ?
Ils vous attendent bien tranquillement.

En plus, chaque contenu est téléchargeable pour que vous puissiez l'écouter où vous voulez, quand vous voulez (même dans le métro, en voiture ou en faisant du sport).

Tout, pour que ce soit le plus simple pour vous.
Car je sais que comme tout parent, vous manquez de temps.

Comment se compose la formation ?

SOS Mon bébé est en crise est constituée de 3 modules, chacun contenant plusieurs cours audio pour  :

  - Calmer (vite !) votre bébé qui fait une crise et en comprendre l'origine

  - Anticiper et éviter ses crises

  - Apprendre à votre bébé à communiquer ses émotions


Vous pouvez télécharger tous les cours pour les écouter hors ligne.


En plus, vous recevrez également les bonus :

  - Le pense-bête des crises, un fichier PDF à télécharger et imprimer pour toujours avoir la solution aux crises de votre bébé à portée de main.

  - Les conseils vidéos de Morgane, spécialiste du langage des signes pour bébé, pour apprendre à communiquer avec votre bébé par les signes dès 6 mois.

  - Développer l’autonomie de votre bébé : un cours au format audio pour aider votre enfant à faire par lui-même et développer sa confiance en lui, son estime de soi et apprendre de nouvelles compétences.

  - “Il n’y a rien à faire, mon enfant est capricieux…” : un cours au format audio pour comprendre pourquoi et comment faire en sorte que votre bébé ne soit plus capricieux.

Est-ce que Je peux suivre à mon rythme ?

Bien sûr, chaque semaine vous aurez accès à de nouveaux cours audio que vous pouvez écouter quand bon vous semble.
Vous pouvez aussi les télécharger pour les suivre n'importe où et n'importe quand.

Mon bébé a 2 ans, est-ce pour moi ?

Oui !

Cette formation a été spécialement pensée pour les bébés de 1 à 3 ans.

Est-ce que je peux payer par chèque ? Par virement ?

Par virement, oui.

Par chèque, non.


Vous pouvez également régler par carte bancaire ou PayPal en 1 ou 2 fois.

Si je ne peux pas écouter un cours quand je le reçois, que se passe-t-il ?

Vous suivez la formation à votre rythme. Vous ne pouvez pas suivre un cours au moment où vous recevez ? Ce n'est pas grave, vous le suivrez le lendemain, la semaine suivante ou le mois d'après ;-)

Je ne suis pas sûr d'avoir le temps d'appliquer cette formation

Le format est pensé pour que cela vous prenne peu de temps par semaine pour la regarder.
Ensuite, vous n'avez qu'à l’appliquer avec votre bébé dans votre quotidien.


Vous pouvez la suivre à votre rythme.

Est-ce que je peux te poser des questions ?

Évidemment !
Vous pouvez me poser des questions directement en-dessous de chaque vidéo.
Je vous répondrais le plus rapidement possible.

Quand est-ce que je peux commencer ?

Immédiatement.

Tout le module 1 vous attend déjà dans votre espace membre.

J’ai hâte de vous retrouver dans la communauté :-)