Children playing

Le jeu, vecteur d’apprentissage

Cet article fait article d’une série d’articles sur le thème Apprendre en s’amusant et par le jeu. Cette série d’articles est réalisée avec l’aide d’autres blogueurs spécialisés sur la thématique de l’éducation, de l’apprentissage, du jeu. C’est Rémy et Coline du blog Petites Chasses au Trésor qui organisent, merci à eux.
La liste de tous les articles est disponible ici

 

Tout au long de l’enfance le jeu a une place prépondérante. C’est une activité essentielle dans le développement de l’enfant.
D’apparence futile et presque inutile pour les adultes, le jeu est en fait l’activité à travers laquelle l’enfant va découvrir son environnement, va apprendre à communiquer, à interagir, à manipuler, à créer, à s’estimer.
Grâce au livre Et si on jouait de Francine Ferland, nous allons voir tous les bienfaits du jeu pour l’enfant.

Quelques conditions indispensables

Pour pouvoir jouer, quelques conditions doivent être présentes.

Il faut bien sûr avoir du temps. Cela paraît logique mais si on y regarde de plus près la journée d’un enfant ce n’est pas si évident. Le matin tout le monde est souvent pressé pour arriver à l’heure au travail et à l’école, ensuite il y a les devoirs et les activités extra scolaire.
Bref, le jeu n’est souvent pas une priorité dans la journée d’un enfant.

Inventer des histoires, dessiner, peindre ou imiter papa et maman demande de l’espace. La chambre d’enfant est le lieu privilégié pour le jeu mais elle ne peut pas être le lieu exclusif. Si l’enfant a besoin de plus d’espace pour construire son château ou s’il veut vous aider à préparer un gâteau ou bricoler, le laisser occuper le salon ou la cuisine l’aidera à se plonger dans son activité.

Jouer n’est souvent pas une activité sans bruit ni désordre. Au cours du jeu, l’enfant peut avoir besoin de “mettre un peu le bazar” pour s’exprimer pleinement. Laissez-le faire, il n’en sera que plus inspiré. Par contre Cela ne doit pas l’empêcher de vous aider à ranger (ou de ranger seul en fonction de son âge) une fois l’activité terminée 😉

Enfin, en jouant à l’extérieur l’enfant découvrira de nouvelles activité impossibles à réaliser à la maison : jouer dans le sable, faire de la balançoire, du toboggan, etc.

Comment jouer ?

Seul, à plusieurs, entre amis ou avec papa et maman il n’y a pas de règles pour jouer !
Il existe seulement certaines étapes.

L’évolution du jeu : du jeu en solitaire au jeu de groupe

Avant 1 an, le bébé est occupé à découvrir son corps et son environnement immédiat. Il n’a pas encore d’intérêt pour les autres enfants. Ainsi il joue plutôt seul, avec ses parents et les adultes qu’il connaît bien.

À partir de 18 mois, il commence à regarder le jeu des autres et même s’il ne joue pas encore avec eux il éprouve du plaisir à jouer à côté d’eux. C’est ce qu’on appelle le jeu parallèle.
Grâce à cette observation des autres enfants il va apprendre à se comporter avec eux.
À 2 ans, l’enfant découvre la notion de propriété et n’est pas encore prêt à partager ses jouets. Le forcer est contre productif, mieux vaut essayer que chacun est ses affaires ou procéder à des échanges.
Vous pouvez lire notre article sur le partage à ce sujet.

Vers 3 ans, il est prêt à jouer avec d’autres enfants ! Mais pas longtemps, les conflits surviennent rapidement.
Plutôt que d’essayer de tous les résoudre en donnant des ordres (“Prête l’ambulance à Martin, il te prêtera son camion de pompier”), proposer à l’enfant des idées de résolution lui permettra d’exprimer ses sentiments et d’apprendre à les résoudre seul : “Tu pourrais demander à Martin s’il accepterait d’échanger l’ambiance contre le camion de pompier”.

C’est vers 4 à 5 ans que les enfants arrivent à jouer ensemble. Ils sont plus enclin à prêter, échanger et attendre leur tour. À cet âge ils arrivent à se mettre à la place des autres ce qui facilite les échanges et le jeu à plusieurs.

Papa et maman doivent-ils jouer avec leur enfant ?

Oui ! Jouer avec son enfant apporte de nombreux bienfaits tant pour lui que pour les parents.
Cela permet par exemple de découvrir son enfant : ce qu’il aime / n’aime pas, ce qu’il sait faire, comment réagit-il face à des situations compliquées, etc.
Vous vous trouverez également probablement des points communs et rirez des même choses. Votre enfant vous découvrira sous un jour nouveau !
Cette nouvelle interaction renforcera les liens affectifs.

Mais attention de ne pas transformer le jeu en cours déguisé. Rappelez-vous que “L’enfant ne joue pas pour apprendre il apprend “parce qu’il joue”” (Le jeu enjeu, Jean Epstein, 1996)
À trop vouloir lui apprendre en jouant il risque de ne plus aimer vos sessions partagées et de ne plus vouloir jouer avec vous. Le jeu doit rester un moment de détente, de plaisir et complicité.

À quoi jouer ? À quel âge ?

Au cours de son évolution l’enfant traverse différentes périodes pendant lesquelles ses jeux changent. Voici quelques idées de jeux pour ces différentes tranches d’âges.
Les tranches d’âges sont indicatives, chaque enfant à son propre rythme. Si vous voyez que votre enfant est intéressé par des jeux de “la tranche d’après ou d’avant” ne vous limitez pas et foncez !

De 0 à 6 mois

Lorsqu’il naît l’enfant est dépendant de ses parents. Il ne sait rien faire tout seul et à besoin d’eux pour tout. Ses premiers jeux consisteront à se découvrir lui-même et son environnement.
Vous pouvez l’inviter à jouer à des jeux comme :

Dans un article précédent, nous vous donnons plusieurs idées de jeux pour les enfants entre 0 à 6 mois.
Le livre 60 Activités Montessori pour mon bébé est également une bible dans ce domaine.

De 6 à 18 mois

À partir de 6 mois l’enfant commence à explorer lui-même son environnement. Voici quelques idées de jeux :

  • Coucou caché : cacher visage dans vos mains puis réapparaître en disant “Coucou !”
  • Cache-cache objet : cacher un objet sous une couverture puis inviter l’enfant à le trouver
  • Les paniers d’objets : dans un panier, mettre des objets qui intriguent bébé. Il pourra ainsi les découvrir åa son rythme
  • Le visage : pointer des parties de son visage et les nommer
  • Le cri des animaux : aux alentours de 1 an, l’enfant aime entendre le cri des animaux. Vous pouvez les imiter en lui montrant l’animal auquel appartient le cri sur une photo ou avec une peluche.
  • etc.

Retrouvez d’autres idées de jeux pour les enfants de 6 à 18 mois dans notre article 8 activités pour les bébés à partir de 6 mois ou dans le livre livre 60 Activités Montessori pour mon bébé.

De 18 mois à 3 ans

À cet âge les enfants veulent de plus en plus participer au quotidien et imiter papa et maman. En plus de se sentir utile, ces activités développent la coordination et la motricité fine. De nombreux jeux peuvent tourner autour de vos activités quotidiennes :

  • La lampe de poche : découvrir et suivre la lumière
  • Arroser les plantes : votre enfant peut vous aider à arroser les plantes avec un petit arrosoir ou un verre d’eau
  • Aider papa et maman à vider le lave-vaisselle
  • Découvrir la nature : toucher les feuilles mortes, trouver des pommes de pin, etc.
  • Jouer dans la nature : jouer dans le sable, la neige, l’eau
  • Regarder les photos dans un album et identifier les personnes
  • etc.

Retrouvez dans l’article de la semaine prochaine plus d’idées de jeux pour les enfants de 18 mois à 3 ans !
Le livre 100 activités d‘éveil Montessori est également une mine d’or dans ce domaine, il vous donnera bien d’autres idées.

De 3 à 5 ans

  • Jusqu’à présent vous lui chantiez des comptines, maintenant il est capable de les apprendre et les chanter lui-même
  • Inventer des histoires ensemble
  • Aider papa et maman à préparer à manger
  • Cache-cache : à cet âge l’enfant saura trouver des cachettes plus élaborées. Mais ne traînez pas, sa patience est courte !
  • Et bien sûr il peut continuer à dessiner, peindre, colorier et s’inventer des histoires en jouant avec des legos ou des playmobils.
  • etc.

Les périodes sensibles

Au cours de 6 première années de sa vie, l’enfant est naturellement attiré par certaines activités. Ces activités, si on laisse l’enfant jouer sans l’interrompre, lui permettent de développer de manière naturelle et presque sans effort une nouvelle capacité. C’est ce que Maria Montessori a appelé les périodes sensibles.

Les différents jeux mentionnés au-dessus ne sont que des exemples de jeux. Ne vous limitez pas à ceux là et surtout, si votre enfant semble intéressé par une activité d’un autre âge, laissez-le faire, il sait de quoi il a envie et besoin.

Si vous voulez en savoir plus sur les périodes sensibles, vous pouvez lire nos deux articles à ce sujet ici et .

Envie de plus de conseils ?

Cet article vous a plu et vous souhaitez en recevoir un autre chaque semaine dans votre boîte email ? Inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous ! C’est gratuit et en plus vous recevrez en cadeau le guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape 😉

 

Les livres dont nous parlons dans l’article sont disponibles sur internet :


Photo de couverture « Children playing » par Sampo Pihlainen (https://flic.kr/p/5H4FNE)


Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

1 comment

Laisser un commentaire