LA chose que je changerai lors de mon prochain accouchement

Lors de ma grossesse, une seule chose m’obsédait : l’accouchement.
Si bien que je ne m’étais pas renseignée sur les besoins et les sensations de mon bébé à naître.

Après la naissance de ma fille, je me suis plus intéressée au sujet et j’ai lu le livre Les Compétences du nouveau-né du Dr Marie Thirion.
Ce livre explique les différentes capacités des nouveaux nés et consacre notamment un chapitre à l’importance du contact maman / bébé à la naissance.
Et là, je me suis dis : si je l’avais su, j’aurais bien aimé faire ça!

Pour l’auteure, la place d’un bébé (en bonne santé bien sûr) pendant ses premières heures est au contact de la peau de sa mère (et non dans un berceau), et ce pour plusieurs raisons : la régulation de sa température, les liens sensoriels, le développements des sens et surtout pour qu’il s’adapte en douceur à son nouvel environnement.

[…] au moment de la naissance, dans les toutes premières minutes d’adaptation, pourquoi poser le tout petit sur une table chauffante ou sur un berceau immobile et rigide ? N’est-il pas possible, ne vaut-il mieux pas le laisser avec ses parents, dans leurs bras, lové contre le ventre « mobile » de sa mère ou promené par son père ? (Les Compétences du nouveau-né, Dr Marie Thirion)

Un bébé qui vient de naître (si tout va bien médicalement) n’a besoin que de la chaleur, de l’odeur et du contact de sa maman.

Lorsque Gabrielle est née, je ne l’ai gardé que quelques minutes sur mon ventre. Ensuite la sage femme me l’a prise pour lui faire les soins et l’habiller.
Avec le recul, je regrette de ne pas avoir demandé à la garder plus longtemps sur moi. Pourquoi vouloir absolument lui faire les soins et l’habiller si vite ? Les soins auraient pu attendre, afin que l’on puisse se découvrir toutes les deux et profiter de ce moment si intense.

Puis, la première nuit, et les suivantes d’ailleurs, ma fille était placée dans un berceau en plexiglas sur roulette. Elle pleurait beaucoup et ne voulait visiblement pas rester dans ce berceau.
Mais moi, obnubilée par le fait que je croyais qu’on devait laisser son bébé dans ce fameux berceau, je m’obstinais à la faire dormir dedans. Je la prenais dans mes bras pour la calmer et l’y remettais dès qu’elle cessait de pleurer, puis elle recommençait, ainsi de suite…
Ce n’est qu’au 3ème jour qu’une puéricultrice (alors que j’en avais vu beaucoup d’autres auparavant), me voyant épuisée, m’a dit simplement : Pourquoi ne dormez-vous pas avec elle dans votre lit ?
Elle a alors installé les barreaux du lit de la maternité et Gabrielle a dormi à coté de moi la journée et la nuit.
Elle pleurait toujours mais moins. Je pense qu’elle voulait mon contact, que ça la rassurait.

Et voici une anecdote qui, je pense, montre que pour le corps médical (de cette maternité en tout cas) la place du bébé est dans le berceau, pas au contact de ses parents :
Nous devions aller faire les soins avec les sages femmes. Gabrielle dormait dans les bras de son papa. Il se lève avec elle toujours dans ses bras et nous nous dirigeons vers la salle des soins. En sortant de la chambre, une sage femme, ou peut être une puéricultrice, nous voit et nous dit, d’un air scandalisé : mais NON le bébé c’est dans le berceau.
On n’a pas compris. Pourquoi vouloir absolument que les nouveaux nés soit dans ce fameux berceau ? Ça nous a refroidit.

Maintenant que je suis informée, si un jour je suis de nouveau enceinte, je ferais part au personnel de la maternité de mon envie de faire autrement de ce qui se fait.

 

> Continuer la lecture avec l’article Comment j’ai choisi entre l’allaitement au sein et au biberon


Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

11 comments

  • Paris

    Bonjour,
    Je ne connais pas la motivation de ma sage-femme ou puériculture qui vous a dit que bébé devait être dans le berceau mais sachez que dans le cas d’un «transport» vers un examen il s’agit parfois simplement d’un protocole pour des raisons de sécurité. Ils ont peur que papa glisse/trebuche et que bébé tombe. C’est la rigidité hospitalière et ses protocoles. Ceci étant dit je comprends votre ressentie pour ma part j’étais incapable de laisser ma fille dans son berceau après l’avoir eu 9mois dans mon ventre j’avais le besoin animal de la garder dans mes bras.

    • Antoine

      Merci de cette précision Paris, je peux comprendre que la sécurité soit leur priorité.
      Peut être que la sage-femme aurait pu le dire sur un ton plus chaleureux comme « S’il vous plaît, pour des raisons de sécurité, amenez le bébé dans le berceau ». On s’est vraiment senti comme des parents irresponsables sur le coup alors qu’on n’était tou simplement pas au courant de cette procédure.

  • Aline

    Moi aussi j’espère pouvoir faire autrement si j’ai un deuxième bébé! Mon fils a eu une détresse respiratoire et une infection je l’ai tenu 15 secondes dans les bras à l’accouchement… ensuite je l’ai revu en pédiatrie tout branché, un enfer. En lisant ces mots sur l’importance du contact à la naissance les larmes me viennent encore 6 Mois apres. Aujourd’hui il est en pleine forme mais c’est un vrai petit Koala régulièrement en journee il a besoin d’être contre Nous et le soir il ne s’endort que dans nos bras.
    Votre Blog est super continuez!

  • ColombesMum

    Avec plaisir 😀
    Merci pour votre beau guide et le site plein d’infos
    J’ai aussi liké votre page FB avec mon compte perso 😀
    A bientôt!
    colombesmum.wordpress.com

  • ColombesMum

    Intéressant – merci du conseil. C’est parfois pas tout à fait possible en fonction de l’accouchement ( 🙁 ) mais je pense que la tendance va au contact en peau à peau entre Maman (ou Papa) et Bébé. Moi on me l’a dit aussi à la maternité (de mémoire, le 2 ou 3e jours, que je pouvais installer mon bébé juste à côté de moi côté barrière dans le coussin d’allaitement, et être du côté « vide » pour qu’il ne tombe pas. J’étais super stressée de le laisser comme ça mais il a bien dormi. A la maternité ils m’ont aussi dit qu’on pouvait mettre son petit dans le coussin d’allaitement dans ce fameux berceau en plexiglass, ça les rassure. Avec le recul je me suis aussi rendue compte que je n’avais pas assez privilégié le peau à peau (contact), mais car quand on a peur de son écharpe de portage, c’est dur ! Prendre un sling, ou maîtriser son écharpe 😀 , et effectivement, parfois dire ce que l’on souhaite (c’est pas forcément mal vu).

  • Déborah

    Coucou,
    les maternités « Amis des bébés » garantissent cet accueil à chaque nouveau-né. Dans une maternité classique il faut établir un projet de naissance et il faudra t’assurer que la personne qui t’accouche l’a bien lu! Belle journée à vous aussi!

  • Déborah

    Certaines maternités sont vraiment d’un autre temps oui!!! Heureusement toutes ne sont pas comme ça! Là où j’ai accouché ce fut différent. Dès que Titouan est né, la sage-femme m’a aidé à le poser sur moi. Elle lui a ensuite fait un petit soin d’urgence. Rien de grave mais il fallait le faire au plus vite quand même!. Puis, nous avons fait du peau à peau pendant 4h!. La sage-femme s’est ensuite occupée de lui faire quelques soins et me l’a rendu très vite et habillé. Nous le posions nous aussi dans ce fameux berceau mais très peu finalement. Il a passé quasiment tout son séjour à la maternité dans nos bras, au sein ou en écharpe. Il a dormi avec moi ou contre son papa à chaque fois. Pour que cela soit facilement possible (et approuvé par le personnel soignant) il faut que la maternité ai reçu le label « Ami des bébés ». Mais bon attention « Ami des bébés » ne veut pas nécessairement dire « Ami des parents »!!!

    • Carole

      Oui c’est chouette, c’est ce que j’aimerai faire pour un second petit bébé! Après je sais pas si les maternités « normales » peuvent le faire sur demande ou si nous sommes obligés d’aller comme toi dans une maternité « amis des bébés ». A voir
      Merci belle journée

Laisser un commentaire