Bébé mange avec les doigts

Pourquoi j’ai laissé mon bébé manger avec les doigts

Depuis que ma fille est née, Carole et moi avons choisi de lui laisser le plus d’autonomie possible en intervenant en cas de besoin. Notre attitude fut la même vis à vis des repas. Très tôt nous lui avons laissé tenir son biberon seule (nous avons d’ailleurs dû changer car les biberons en verre qu’elle avait à l’époque étaient trop lourd) Lorsqu’on a introduit des aliments solides dans ses repas tout naturellement nous l’avons laissé faire lorsqu’elle a commencé à manger avec les doigts.

Loin des préoccupations sur les bienfaits de cette technique que nous avons appris plus tard (voir plus bas) notre idée était de lui permettre de découvrir par elle-même les aliments qu’elle mange : leur texture, leur odeur, leur goût… et de faire ses propres expériences : que se passe-t-il lorsque j’écrase ce bout de pomme de terre dans ma main ? Ou lorsque je laisse tomber sur la table un peu de purée ?

Ayez toujours les notions clés de l'éducation positive avec vous pour ne plus jamais être perdu face aux réactions de votre enfant !

Grâce à ses 15 fiches pratiques vous apprendrez à sortir du rapport de force, résoudre les conflits, réagir aux colères, trouver des alternatives aux punitions... et bien d'autres choses !

Oui, je les veux !

Nous nous sommes rendus compte qu’elle aimait toucher ses aliments avant de les mettre à la bouche. C’était une manière de découvrir ce qu’elle allait manger.

Un peu d’organisation

Bébé apprend à manger avec la cuillère
Premiers essais avec les doigts et à la cuillère

Comme j’aime bien que tout soit en ordre et propre il a d’abord fallu prendre sur moi et comprendre que ce n’était pas grave qu’il y ait quelques grains de riz ou de la purée par terre. Un coup d’éponge et de balais après le repas et tout est à nouveau propre 😉
Par contre nous n’avions pas envie de tout nettoyer de fond en comble ni de lui faire prendre un bain après chaque repas. Alors nous avons mis en place quelques astuces lors des repas.
Nous avons acheté chez ikea des bavoirs à manches qui recouvrent tout le haut du corps, idéal pour éviter de salir les vêtements ! Au début nous avions acheté une toile cirée avec la laquelle on recouvrait la table. Puis lorsqu’elle a grandi nous placions simplement un set de table en plastique sous son assiette; un coup d’éponge après le repas et il était à nouveau propre 😉
Pour qu’elle puisse se servir seule de l’eau, nous lui avons acheté un pichet à sa taille et de petits verres en verre.

Il a suffit de peu de choses pour lui laisser beaucoup d’autonomie, la principale étant l’envie 🙂

Faut-il les laisser tout faire ?

Pour nous, laisser notre enfant expérimenter ne signifie pas qu’elle pouvait tout faire avec la nourriture.
Entre nous, nous avons très vite défini ce que l’on trouvait acceptable de ce qui ne l’était pas. Par exemple, toucher la nourriture avec les doigts, la sentir, la poser sur la table, manger avec les doigts étaient autorisés. Tout comme les petits loupés nécessaires à tout apprentissage : renverser de l’eau en buvant, laisser tomber un peu de nourriture par terre en se servant à la cuillère…
De la même manière, pendant un temps Gabrielle a mangé son dessert avant le plat principal. Cela ne nous gênait pas, pour nous cela faisait partie de son apprentissage du repas. D’ailleurs elle prend maintenant ses repas dans l’ordre classique sans qu’on ne lui ait jamais rien dit à ce sujet. Nous voir manger le plat puis le dessert lui a fait comprendre qu’il y avait un ordre conventionnel.

Par contre, certaines choses n’étaient pas autorisées : jeter la nourriture ou renverser de l’eau par terre notamment.

Laisser bébé manger avec les doigts est bon pour sa santé

En faisant quelques recherches dernièrement je suis tombé sur plusieurs articles qui parlent des bienfaits de manger avec les doigts !
Une étude publiée par le British Medical Journal et datant de 2012 annonce que les personnes ayant mangé avec les doigts et non à la cuillère étant bébé se nourrisse plus sainement et ont un poids plus stable. En effet ces personnes sont moins attirées vers les aliments sucrés et plus vers la nourriture riche en glucide (pâtes, pain, etc).
Le Docteur Miriam Stoppard qui s’est penchée sur le sujet suite à cette étude préconise de servir au bébé commençant la diversification une assiette composée. C’est à dire une assiette contenant des légumes coupés en morceaux, des féculents , du pain, du fromage et des fruits.
C’est l’enfant qui choisit de manger ce qu’il souhaite et dans l’ordre qu’il veut.
Cela permettrait à l’enfant de s’éveiller aux goûts et de développer sa motricité.

Que de bonnes raisons pour laisser son bébé manger avec les doigts !

Entrez dans le mouvement et partagez cet article sur Facebook pour faire de nouveaux adeptes 😉

 

> Continuer la lecture avec l’article Accompagner son enfant vers l’autonomie : quelle tâche à quel âge ?


Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

6 comments

  • Carine

    Bonjour,

    j’aurais une question sur cet article : je découvre trop tard hélas ces astuces… Jusqu’à quel âge peut-on les appliquer ?
    A savoir laisser l’enfant commencer par le dessert, le laisser  »choisir » entre légumes, viande et féculents ? J’aurais peur que mes enfants se jettent sur la viande et zappent souvent les légumes…
    On dit parfois que les enfants qu’on ne force pas ont des goûts très réduits, mais est-ce bien vrai ??
    Je me souviens avoir été  »forcée » de finir mes assiettes enfant, et aujourd’hui je on peut me faire manger quasiment de tout. Sauf que j’ai constamment envie de manger des sucreries : Cela collerait donc avec l’étude dont vous parlez..

    On dit maintenant que l’équilibre se fait sur une semaine, donc votre idée de garder les restes pour les proposer à un autre repas semble ok. Enfin, faites-vous réchauffer si l’enfant est trop long, ou bien le laissez-vous manger froid, avec du coup le risque qu’il mange moins ?

    Ce genre de méthodes  »modernes » est très difficile à accepter par mon entourage (conjoint, famille, amis) : Comment faire quand il y a d’autres enfants à table ? En effet, laisser son enfant commencer par le dessert alors que les autres n’en ont pas le droit risque de créer des tensions…

    Merci pour votre travail qui m’est d’un grand soutien !

    • Antoine

      Bonjour,

      Gabrielle notre fille est une grande amatrice de viande et elle a plusieurs fois mangé seulement la viande lors des repas. Mais elle se rattrapait les jours suivants.
      Vous pouvez aussi ne pas en proposer les repas suivants pour que votre enfant se concentre sur les légumes et les féculents.

      Je ne sais pas si les enfants qu’on ne force pas ont des goûts réduits mais forcer les enfants est déconseillé car cela peut provoquer des troubles du comportement alimentaires ou un stress lié à la nourriture.
      Carole qui a longtemps mangé seulement des pâtes et du riz mange aujourd’hui beaucoup de légumes 😉
      Les goûts changent. Adulte, on peut aimer ce que l’on aimait pas enfant.

      Gabrielle aime bien manger tiède – voire limite froid – nous n’avons donc pas vraiment ce problème.
      Mais je pense que nous lui ferions réchauffer son assiette si cela était nécessaire, comme nous le faisons pour nous 😉

      Les incompréhensions lorsque l’on utilise des méthodes différentes sont fréquentes, vous n’êtes pas seule !
      Vous pouvez expliquer pourquoi vous le faites et citer les études et expliquer les bienfaits de cette méthode pour essayer de leur faire comprendre.
      Ça ne marche pas à tous les coups, dans ce cas là il y a juste à accepter l’autre et ses différences 🙂

      Pour les autres enfants, commencez par vous demander pourquoi vous ne voulez pas qu’ils mangent le dessert en premier.
      Est-ce par peur qu’ils ne mangent que ça ? Si c’est le cas, vous pouvez instaurer une règle comme un seul dessert.
      Vous pouvez aussi leur expliquer qu’il y a un ordre conventionnel pour que tout le monde mange le même plat en même temps et que les repas soient plus agréables. Mais que le dernier est en phase de découverte de la nourriture et que c’est pour cela qu’il mange avec les doigts ou qu’il expérimente en mangeant le dessert – ou autre chose – en premier.

      Chez nous, étant bébé Gabrielle mangeait le dessert en premier. Puis en grandissant et en nous observant elle a changé pour suivre le même ordre que nous.
      Cela vient aussi du fait qu’elle mange en même temps que nous.
      Des fois elle n’aime pas le plat principal et passe directement au fromage et au dessert. On lui demande par contre de toujours goûter.
      Il arrive d’ailleurs de temps en temps qu’elle dise qu’elle n’aime pas, goûte, et change d’avis 😀
      Nous n’autorisons pas non plus à ce que le dessert devienne le repas. Elle peut manger un dessert lacté et un fruit ou une compote mais pas plus. Si elle a encore faim après ça, elle peut revenir au plat principal.

      De rien 😉

  • Juliette

    Merci pour cet article qui me donne un peu d’espoir tant les repas sont devenus une vraie galère ici. C’est vrai que bébé voulait de plus en plus tout faire par lui même mais je n’avais pas pensé à cette possibilité.
    Depuis 3 jours que j’ai lu votre article, nous avons mis en place l’assiette complète et quelques règles pour que le repas se passe bien : c’est vraiment impressionnant la différence pendant les repas!! Le calme d’abord, son attention et sa concentration pour manger tout ce qu’il y a dans l’assiette.
    Par contre je pose quand même quelques questions :
    – le fait est qu’on jette pas mal de nourriture après les repas, alors que bébé exprime qu’il n’a plus faim, mais d’habitude, il ne laissait quasiment rien! Comment être sûre qu’il mange suffisamment?
    – Au niveau logistique : est-ce que vous mettez dans l’assiette les mêmes quantités que d’habitude? Comment faites-vous pour les yaourts/compotes? Y a-t-il des assiettes à privilégié plutôt que d’autres?
    Merci pour votre article qui m’a bien soulagé dans un moment de doutes!! Pour votre blog que je découvre et que j’adore et pour votre aide!

    • Antoine

      Bonjour Juliette,
      nous sommes heureux que vous ayez réussi à retrouver de la sérénité pendant les repas !

      Les pédiatres disent que les enfants ne se laissent pas dépérir de faim. Certains jours ils mangent beaucoup, d’autres peu. Parfois que des pâtes puis des légumes.
      Regardez votre enfant, écoutez le, il vous indiquera ce dont il a besoin.
      Bien sûr si vous constatez qu’il perd du poids ou qu’il ne se nourri vraiment que de certains aliments vous pouvez consulter pour confirmer qu’il n’a pas de carence.
      Chez nous il arrive que notre fille ne mange pas ce que l’on lui sert car elle n’a pas très faim ou parce que ce jour là elle n’a pas envie de manger cet aliment. Plutôt que de jeter on essaie de mettre dans un tuperware pour le resservir un autre jour.

      Au niveau des quantités, nous servons un peu de tout dans l’assiette, ensuite à Gabrielle de manger ce qu’elle veut. Nous ne la forçons jamais à finir un plat. Très amatrice de viande, il arrive souvent qu’elle ne mange que la viande d’un repas et pas les légumes qui accompagnent. Le repas suivant ou le jour d’après elle se rattrape 😉
      Nous n’avons pas essayé les assiettes composées car nous les avons découvertes trop tard mais nous essayions déjà des proposer légumes et féculent dans un même repas.
      Vous pouvez mettre une petite quantité de tout puis si vous sentez que votre enfant en re-veut vous pourrez le resservir.
      Pour les yaourts/compotes on commence par en donner un (sauf les petits suisses qu’on donne par deux) puis si Gabrielle nous en re-demande, on lui en re-donne un autre.

      A bientôt !

  • Noëmie

    Merci pour vos articles qui sont tous très intéressants.
    Nous aussi nous avons fait le choix de laisser notre fille manger avec les doigts, et une cuillère à côté et 2 -3 règles à respecter. Parfois nous l’aidons avec la cuillère, si elle ne veut pas, elle sait l’exprimer.
    Elle a eu une période où elle mangeait son plat, puis le fromage, un peu de dessert et revenait à son plat. Nous la laissions faire aussi, le principal étant qu’elle mange.
    Je trouve ça passionnant à la regarder manger seule et toucher les textures.

    • Antoine

      Merci Noémie pour votre commentaire, cela fait plaisir !

      De notre côté aussi au début les repas ne suivaient pas d’ordre précis : dessert, plat, fromage puis encore le plat… maintenant c’est plus conventionnel même si les jours où notre fille est malade elle passe souvent directement au dessert pour revenir vers le plat si elle a faim

Laisser un commentaire