Quelques astuces pour adapter sa maison au développement de l’enfant

Dès sa naissance et tout au long de son développement le petit bébé observe attentivement le monde autour de lui. Il nous regarde et note nos interactions avec les objets du quotidien. Et un jour lorsqu’il nous aura suffisamment scruté et qu’il se sentira prêt, lui aussi voudra faire comme nous.

Cette envie de faire par lui-même s’accompagnera sans doute de quelques aménagements de votre intérieur. En effet, actuellement tout n’est probablement pas accessible pour lui.

Nous partageons avec vous dans cet article les quelques modifications que nous avons fait chez nous pour que Gabrielle soit plus autonome.

Ayez toujours les notions clés de l'éducation positive avec vous pour ne plus jamais être perdu face aux réactions de votre enfant !

Grâce à ses 15 fiches pratiques vous apprendrez à sortir du rapport de force, résoudre les conflits, réagir aux colères, trouver des alternatives aux punitions... et bien d'autres choses !

Oui, je les veux !

Avant de commencer

Avant de commencer quoi que ce soit, observez votre enfant pendant quelques jours et noter la réponse à ces questions : qu’aimerait-il faire seul ? Que lui manque-t-il pour le faire seul ?
Ensuite le réaménagement peut commencer… doucement. L’enfant a besoin de routine, trop de changement risque de le perturber. Aussi, allez-y petit à petit. Intégrez un nouvel élément, attendez qu’il soit assimilé puis intégrez en un autre. Et ainsi de suite.

Ces modifications peuvent paraître insignifiantes pour vous mais en les faisant vous dites à votre enfant “Je fais attention à tes besoins. J’ai vu que tu avais besoin de faire par toi même, je te fais confiance, j’ai donc aménagé la maison pour que tu puisses faire seul”. C’est un grand pas en avant pour lui de savoir qu’il a le choix. Il gagnera en autonomie.

Dans l’entrée

Grâce aux patères de l'entrée, notre fille peut prendre et déposer son manteau seule

Grâce aux patères de l’entrée, notre fille peut prendre et déposer son manteau seule

Nous avons remarqué que l’entrée n’était pas adaptée à notre fille, elle y était complètement dépendante de nous. Elle n’avait pas d’endroit où poser ses affaires et ne pouvait enlever ses chaussures qu’assise au milieu du couloir. Pas terrible…

Nous avons commencé par lui laisser une place au sein du placard à chaussures pour qu’elle puisse les choisir seule le matin et les y reposer le soir. Ensuite nous avons ajouté une chaise à sa taille où elle peut s’asseoir pour que nous lui mettions ses chaussures.
Puis un peu plus tard nous avons ajouté deux patères à sa hauteur. Sur l’une se trouve un sac contenant ses bonnets et écharpes et sur l’autre son manteau.

Certains jours elle choisit elle-même ses chaussures et essaie de les mettre. D’autres jours nous le faisons pour elle. Tout dépend de son envie, nous ne la forçons pas, on la laisse aller à son rythme.

Le salon

Le salon est la première pièce que nous avons aménagée. Dès que notre enfant a su se mettre debout, nous lui avons laissé une étagère où se trouvent quelques jouets et livres.
Elle aime car ses livres sont à côté des nôtres. Et nous on aime car du coup elle est moins tentée d’aller prendre les nôtres (je suis un peu maniaque avec mes affaires).
Le soir elle aime bien lire un livre à côté de nous.

Lorsqu’elle a grandi et s’est mise à dessiner nous lui avons fait un peu plus de place pour qu’elle ait son bureau (sa chambre est trop petite pour le mettre dedans) !
De temps en temps elle nous voyait sur la table à manger (notre bureau) et voulait faire pareil. Mais comme la table est un peu haute pour elle et qu’on voulait qu’elle puisse dessiner sans peur de déborder nous avons choisi un petit bureau à sa taille. Elle peut s’y asseoir pour dessiner ou coller seule des gomettes lorsqu’elle en a envie !

La salle de bain

Le marchepied permet à Gabrielle d'être autonome dans la salle de bain

Le marchepied permet à Gabrielle d’être autonome dans la salle de bain

Les premiers mois nous faisions tous les soins dans la chambre, sur la table à langer. Puis au fur et à mesure, Gabrielle a commencé à se mettre debout (ça devenait dangereux 🙁 ) puis elle n’a plus voulu être sur la table à langer. Nous avons donc décidé de lui créer un coin à elle dans la salle de bain.
À côté de nos affaires, nous lui avons installé un rangement où nous avons placé sa brosse à dents, des tubes de crème et une brosse à cheveux. Puis pour qu’elle puisse l’atteindre nous avons acheté un marchepied que nous posons devant le lavabo. Il lui sert à se laver les mains, faire sa toilette ou tout simplement être à côté de nous 😉
Désormais elle arrive à se laver seule les mains et tous les soirs c’est brossage de dents en famille !

La cuisine

Se servir à boire, mettre la table, aider à faire à manger ou la vaisselle, jeter à la poubelle ou prendre le goûter sont des activités que l’enfant pourra faire seul plus ou moins tôt.

Notre cuisine étant trop petite nous n’avions pas la possibilité de mettre une petite table. Nous avons choisi l’option marchepied pour que Gabrielle puisse être avec nous lorsque nous préparons à manger. Elle adore malaxer la pâte d’un gâteau ou jeter tous les ingrédients d’une recette dans un saladier.
Petit à petit nous avons descendu les assiettes, verres et affaires du goûter des étagères les plus hautes vers celles du bas afin qu’elle soit autonome.
Et dans la salle à manger nous avons choisi une chaise haute évolutive sur laquelle elle arrive à monter et descendre sans notre aide.

 

Ce qu’il faut retenir de tout cela n’est pas vraiment ce que nous avons fait, il s’agit simplement d’idées sur ce qu’il peut être fait, mais plutôt l’intention derrière. Chaque changement a été fait car nous avons remarqué un besoin non satisfait chez notre enfant. Nous essayons toujours de l’écouter, de l’observer et de comprendre ce qu’elle veut nous dire.
Nous ne réussissons pas à chaque fois mais essayons toujours 🙂

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à nous laisser un commentaire sur les aménagements que vous avez réalisé chez vous !

 


Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

9 comments

  • Francois-Xavier

    Bonjour Antoine,
    Nous sommes parents de 2 garçons de 6 et 10 ans. Nous avions aménagé en partie la maison (j’ai découvert récemment que c’était dans l’esprit de la pédagogie « Montessori ») afin de faciliter leur autonomie et d’éviter les dangers potentiels qu’on peut trouver dans la cuisine par exemple.
    De cette époque, nous avons conservé un meuble à l’entrée où les enfants peuvent s’asseoir pour se chausser et sous lequel il y a un tiroir en osier contenant les bonnets, écharpes, gants… lorsqu’il fait froid.

    Dans cet article, j’aime beaucoup l’idée de ne pas forcer les choses dans l’apprentissage de l’autonomie. Par exemple, nous souhaitions que notre plus petit ne mette plus de couche vers l’âge de 2 ans. Nous avons eu beau essayer toute notre science (l’installer sur le pot à des heures fixes dans la journée, le mettre en culotte, sans couche…) : rien n’y a fait.
    Je le revois encore, sérieux comme un pape, nous annoncer qu’il serait propre le jour de ses 3 ans (pourquoi 3 ans ?) et pas avant.
    Comme défi, nous lui avons offert une culotte le jour de ses 3 ans : il est devenu propre ce jour là, aussi incroyable que cela puisse paraître. 😉

    Merci pour cet article que je vais transférer à une amie.

    • Antoine

      Super anecdote ! Merci de la partager avec nous.
      C’est marrant de voir comment les enfants suivent leur propre rythme, qu’on ne comprend pas forcément.

  • Aurelie

    Bonjour !

    Je suis un peu réticente à l´idée de mettre mon fils (22 mois) à une table à sa taille car comme nous prenons nos repas avec lui, je crains qu´il se sente à l´écart (et qu´il s´enfuit pour jouer plutôt que de manger, j´avoue). Ca ne vous fait pas cet effet là à table ?

    Merci !

    • Antoine

      Bonjour Aurélie,
      en fait nous avons acheté un petit bureau à notre fille sur laquelle elle dessine et joue.
      Mais pour les repas, elle mange à notre table. Nous avons choisi une chaise haute qui évolue au fil du développement de l’enfant. Au début, elle était bien harnaché dans la chaise mais maintenant elle est beaucoup plus libre de ses mouvements et peut y monter et descendre librement.
      J’espère que ça répond à votre question.
      Antoine

  • Serin

    Bonjour, pouvez vous donner la marque de votre chaise haute svp ? La nôtre est très bien pour certains aspects mais ne permet pas à notre fils d’y monter et d’en descendre seul comme il voudrait. Merci!

    • Antoine

      Bonjour, c’est une chaise Tripp trapp de Stokke (http://amzn.to/2c6mGvr)
      Ce ne sont pas les moins chers mais elles sont vraiment super et robuste. Elles sont évolutives et votre enfant pourra y monter et descendre seul.
      Bonne journée

  • Serin

    Merci, nous avons à priori la même. À quel âge votre fille a commencé à y monter et en descendre seule? Bonne soirée

    • Antoine

      Bonsoir Serin,
      je ne sais plus exactement mais d’après nos photos c’est aux alentours de 18 mois que nous avons enlevé le harnais de la chaise haute. À partir de ce moment elle était libre d’y monter et descendre à sa guise.
      Nous avons également dû légèrement abaisser la marche des pieds pour qu’elle soit moins haute et puisse s’appuyer dessus pour monter.
      Bonne soirée

  • SERIN

    Merci beaucoup pour ce retour d’expérience! Nous allons tenter !
    Bon après-midi
    Bénédicte

Laisser un commentaire