Voyager avec un enfant : mes conseils

Voyager avec un enfant : mes conseils pour que tout se passe bien !

Voyager avec un enfant est-ce possible ? 😀

Depuis que j’ai rencontré ma compagne, nous avons pris l’habitude de voyager ensemble. Entre les vacances, les week-end et les visites à nos parents qui habitent à l’autre bout de la France, la valise est régulièrement sortie.

Mais lorsque nous sommes devenus parents une sorte de peur s’est emparée de nous. Inconsciemment nous avons pensé que tout allait être plus compliqué. Entre les couches, les jouets, la poussette… les vacances à l’étranger nous semblaient compliquées.

Et pourtant, lorsque notre fille a eu 2 ans, nous avons surmonté cette appréhension pour rendre visite à des amis à Chicago.

Voici mon retour d’expérience sur le fait de voyager avec un enfant : les choses que nous avons faites, les imprévus, comment nous nous sommes organisés et ce que nous ferons différemment la prochaine fois 😉

Voyager avec un enfant ça se prépare en famille !

Impliquer les enfants

Préparer le voyage avec vos enfants
Préparez le voyage avec vos enfants pour que les activités plaisent à toute la famille

Si votre enfant a plus de 6 ans vous pouvez le faire participer à l’organisation du voyage !
Il peut, par exemple, trouver des activités qui lui plaisent tout en respectant un budget.
Lui donner des objectifs le responsabilisera et lui montrera que son avis compte. Il n’est plus le bébé qui suit, son avis compte.

S’il est plus jeune il peut tout de même donner son avis et pourquoi pas proposer des activités ?

Alterner entre visites et activités pour les enfants

Lorsque nous partions à deux, nous avions tendance à avoir des vacances chargées où nous passions nos journées à visiter.
Mais lors de nos vacances en famille à Chicago j’ai essayé d’alterner entre les visites et les moments plus calmes.

Avec un enfant le rythme n’est plus le même. Votre enfant ne peut pas vous suivre pendant des heures dans un musée ou se promener toute la journée dans une ville.
Il va s’ennuyer.

Un enfant a ses envies et ses besoins. C’est pourquoi nous devons l’écouter lorsque, à sa manière, il nous dit qu’il en a assez.
Dans ces moments vous pouvez vous arrêter et passer à une activité qui lui plaira plus : un jeu, une activité ludique ou rentrer faire une sieste s’il est fatigué.

Lors de notre voyage, Gabrielle a fait une grosse crise en plein milieu d’une boutique Nike. Elle a pleuré pendant de longues minutes jusqu’à ce qu’on arrive à la calmer.
Par ces pleurs, elle manifestait son ras le bol : le bruit, la fatigue et le fait qu’elle s’ennuyait étaient trop pour elle.
Nous nous sommes mis dans un coin tranquille le temps qu’elle se calme puis on est sorti à l’air frais. Cela lui a fait du bien et elle s’est rapidement endormie.

Les enfants n’ont pas la même tolérance que nous au bruit et au monde. Faire des pauses régulières pour les laisser jouer et se défouler est indispensable.

Ralentir le rythme

En vacances on peut avoir envie de faire un maximum de choses. Après tout, c’est peut être la seule fois qu’on vient à cet endroit ! Les journées sont bien remplies et le soir on rentre se coucher épuisé.

Mais avec un enfant ce rythme soutenu est intenable. À moins que vous ayez un bébé qui dorme dans un porte-bébé ou en poussette, votre enfant sera rapidement fatigué et aura besoin de se reposer.Comme je l’ai dit plus haut, pensez à ce que votre enfant profite lui aussi des vacances, prévoyez des moments de calme et quelques activités qui lui feront plaisir !

Que mettre dans la valise ?

Que vous voyagiez en train, en avion et même en voiture avec votre enfant, il est impossible d’emporter tout ce dont vous aurez besoin sur place.
Quelles sont les clés pour voyager léger ?

Beaucoup trop de valises !
Si vous ne voulez pas transporter autant de valises, concentrez-vous sur l’essentiel 😉

Prendre l’indispensable

Lors de ce voyage à Chicago nous sommes partis 10 jours. Il était impossible d’emmener 10 jours de couches, de lait ou de vêtements.
Nous avons dû faire un choix.

Nous avons choisi de prendre le nécessaire pour bébé pour une journée puis d’acheter le reste sur place.
À moins de partir seulement pour le week-end nous faisons toujours comme cela.

Lors d’un voyage avec des enfants, les indispensables comprennent aussi :

> les carnets de santé,
> une trousse de premiers soins (crème pour les fesses rouges, paracétamol, gel pour les bosses, etc.)
> les éventuels médicaments

Si vous avez prévu de beaucoup marcher et que votre enfant est encore petit, n’oubliez pas les classiques poussette et porte-bébé 😉

et un peu de chez vous quand même

Pour que votre enfant se sente un peu comme chez lui pendant le voyage, emmener un peu de chez vous est une bonne idée 🙂
Je ne parle pas du mobilier bien sûr 😛 mais plutôt de

> son doudou favoris,
> quelques petits livres qu’il aime bien> et plusieurs jouets avec lesquels il pourra s’amuser le soir en rentrant de votre folle journée !

Préparer le trajet

Je crois que ce qui nous faisait le plus peur dans le fait de voyager avec un enfant c’était le trajet. Que ce soit en avion ou en train on est bloqué à l’intérieur avec beaucoup de monde qui nous regarde.

Nous appréhendions vraiment le vol :
Que faire si Gabrielle ne veut pas dormir ?
Que faire si elle fait une crise ?
Que faire si elle ne veut pas rester en place sur son siège ?
Insérer ici toutes les autres questions que vous vous posez 🙂

Tout ça s’est effectivement produit et on est toujours là, prêt à répartir en voyage !

Voayer avec un enfant de nuit est plus facile
Voyager de nuit avec un enfant facilite le trajet

Voyager de nuit

Mon conseil numéro 1 c’est de voyager de nuit.
Le trajet passera plus vite pour tout le monde si vous dormez. Vous n’aurez pas à occuper votre enfant ni à vous inquiéter du bruit et des pleurs.

Pour notre voyage aucun vol de nuit n’était disponible à l’aller. Le voyage a été mouvementé. Ma fille était fatiguée car nous avons atterri vers minuit heure française et pourtant elle n’a dormi que 30min. Pour l’occuper nous avons fait des coloriages, des “tours” d’avion, lu des livres…
Au retour, le vol étant de nuit, elle a dormi tout le trajet 🙂

Occuper son enfant

Occuper son enfant pendant le voyage
Occuper votre enfant pendant le trajet

Lorsque l’on voyage avec un enfant, l’idée maîtresse est de l’occuper pendant le trajet
Je vous conseille d’emportez quelques petits jouets légers, de quoi dessiner, lire ou colorier pour faire passer le temps.
De temps en temps, vous pouvez aussi vous lever et faire un tour pour détendre vos jambes et celles de votre enfant.

Lors de notre trajet, nous avions emporté tout cela et pourtant nous avons oublié de les donner à notre fille ! En effet, elle était déjà bien occupé, elle a passé une bonne partie du vol à courir dans les couloirs ! Au début nous hésitions un peu, on se demandait ce que les gens allaient penser, on avait peur que ça les dérange. Puis comme personne n’avait l’air d’être gêné – les gens étaient même amusés – on l’a laissé faire. Elle s’est même trouvé un copain de jeu !

Les gens ne sont pas méchants

Et oui, sauf rares cas, et malgré ce que l’on a tendance à croire, les gens qui voyagent avec vous ne sont pas la pour vous faire culpabiliser d’être un mauvais parent à la moindre occasion 😉 Ils sont même plutôt compréhensifs.

Dans notre cas, aucun des passagers de l’avion n’a rien dit (ils étaient trop occupés à regarder la télé, à lire ou dormir) et les hôtesses étaient charmantes et aux petits soins avec notre fille.

Et puis si vous tombez sur un ronchon, une excuse et un sourire devrait arranger les choses 😉

Enfin sur place !

Minimiser le décalage horaire

Le décalage horaire est fatiguant et peut provoquer quelques symptômes indésirables (maux de tête, somnolence, irritabilité, sommeil perturbé, etc) Afin de le minimiser, une astuce consiste à commencer à décaler les heures de repas et de coucher la semaine précédent le départ par tranche de 30 minutes (pour un maximum de 2 à 3 heures).

Une fois sur place, essayez d’adopter rapidement le rythme local, évitez les trop longues siestes et exposez-vous à la lumière naturelle.

Ne pas hésiter à revoir son programme

Enfant fait une pause pendant les vacances
Lorsque votre enfant fatigue ou en a marre de visiter, faites une pause

Si comme moi vous planifiez vos vacances vous savez à peu près ce que vous ferez chaque jour.
D’un côté c’est pratique car une fois sur place on ne cherche pas quoi faire ni quelles sont les choses intéressantes à voir.
Mais d’un autre côté, on ne peut pas anticiper le temps qu’il va faire ni l’humeur de chacun qu moment où l’on planifie son voyage.

Lors d’un voyage avec un enfant en bas âge dont les envies sont changeantes, être souple sur les activités de la journée permet de maintenir la bonne humeur.

Lors de notre séjour à Chicago j’étais un peu trop focalisé sur tout ce que j’avais prévu ce qui a parfois engendré des tensions. C’est dommage !
Dans des cas comme celui là, changer ses plans et passer à une activité qui plaît à l’enfant pour ensuite revenir à ce qu’on avait prévu est souvent une meilleure solution 🙂

En ce qui nous concerne on a aimé voyager avec un enfant, avec notre fille.
Tout le monde était gentil et prévenant avec elle 😉
Par contre nous n’avions pas assez prévu d’activités pour elle. Elle s’est parfois ennuyée à nous suivre…

Depuis ce séjour à Chicago nous avons continué à voyager à 3 puis à 4. Même s’ils demandent un peu plus d’organisation, on adore partager ces moments ensemble.
Les voyages permettent de se voir sous un nouveau jour et de se découvrir hors du quotidien souvent stressant !

Vous connaissez maintenant mes conseils pour voyager avec votre enfant sans soucis !

1. Planifier ensemble
2. Alterner les activités qui vous plaisent à celles qui plairont à vos enfants
3. Ralentir le rythme et faire des pauses
4. Changer vos plans si nécessaire
5. La clé : prendre en compte les besoins de chacun (comme toujours !)

> Continuer la lecture avec l’article Livres pour enfants sur les émotions | 10 albums à découvrir

Pour aller en savoir plus les voyages en famille, je vous conseille la lecture du livre Voyager avec des enfants (Isabelle Chagnon, Lio Kiefer)

Livre Voyager avec des enfants

Guide Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

Téléchargez gratuitement le guide

Accompagnez le développement de votre bébé étape par étape

  • Accompagnez le développement de votre enfant de la naissance à 18 mois en suivant les principes de l'éducation positive
  • Des idées de jeux adaptés à chaque âge
  • Nos meilleurs conseils pour chaque tranche d'âge (0-6, 6,12, 12-18)
  • Les 9 erreurs à éviter
Je le veux !

4 comments

  • Alexandra

    NOus avons fait de longs voyages avec nos enfants: FRANCE- États Unis lorsqu’ils avaient 18 mois et 3,5 ans et l’année dernière FRANCE- Chili (8,6 et 2 ans).
    Ce que nous craignions le plus était l’avion. En réalité ça s’est toujours très bien passé. Les enfants ont adoré l’avion, la tele dans l’avion, le repas, la couverture pour dormir… Plus les câlins, les chansons et petits jeux entre nous. Ça été finalement plus facile que 2h de voiture. Nous étions plus dispo pour eux. Sur place, effectivement nous avons réduit notre rythme, comme le préconise Antoine. Le top c’est effectivement de se charger au minimum. Des jeux sans support (ex: Pierre, papier, ciseau, des comptines…). Ces voyages sont graves dans nos mémoires et une fois le stress du voyage passe, nous avons passé d’excellents moments de complicité dans lesquels nous avons appris à nous connaître !

  • Francois-Xavier

    Merci Antoine pour ce premier article inspirant.

    J’aurais beaucoup aimé le lire il y a quelques années lors d’un voyage à Madrid avec nos 2 lapins. Notre plus petit avait alors 1 an et demi et l’aller comme le retour en avion avaient été éprouvants avec des « caprices », des pleurs pendant toute la durée du trajet. Nous étions désemparés par sa réaction et ne savions pas vraiment comment gérer cela.

    A l’époque, nous avions été très gênés par la réaction de certains passagers et leurs commentaires pas très courtois.

    Heureusement, les choses sont complètement différentes aujourd’hui et nous éprouvons beaucoup de compassion lorsqu’un enfant fait un caprice ou pleure dans l’avion plutôt que de râler à notre tour. 🙂

    D’ailleurs notre dernier voyage à Rome, en avril, s’est tellement bien passé que nous avons voulu écrire sur le sujet : http://les-parents-positifs.com/pourquoi-voyager-en-famille-a-rome-et-pas-ailleurs-a-booste-notre-positivite/

    Au plaisir de vous lire et bravo pour votre blog bourré d’astuces.

    • Antoine

      Merci François-Xavier pour ton retour d’expérience. C’est sûr que ce n’est pas évident de devoir gérer les remarques désobligeantes des autres passagers lorsque l’on est soi-même entrain de galérer avec ses enfants dans les transports. Heureusement cela ne nous est pas arrivé.
      Ton article sur les bienfaits des voyages est très instructif et complémentaire de celui-ci 🙂
      À bientôt

Laisser un commentaire